jeudi, 23 mai 2024
 
 

Lire Constance Bantman : « Un premier exil libertaire. Les anarchistes français à Londres, 1880-1914 »

Pendant longtemps, on n’a su du milieu de la proscription française à Londres que ce qu’en avait raconté en 1897, avec son délicieux sens de l’anecdote, Charles Malato dans Les (…)

 

Questions de classe(s) : La pédagogie est un sport de combat

Dans De Montessori aux neurosciences, Alain Chevarin et Grégory Chambat, tous deux enseignants et militants à Sud Éducation, reprennent en version actualisée et augmentée la revue (…)

 

Lire Ernest London et Fred Sochard : C’est juste ? Cahier d’activités critiques

Face à l’abstraction des grands problèmes contemporains tels que les inégalités sociales, la destruction du vivant ou bien encore le nucléaire, Ernest London, alias le (…)

 

Lire Stéphane François : La Nouvelle Droite et le nazisme, une histoire sans fin

La Nouvelle Droite, nom que donnèrent en 1979 ses adversaires à cette mouvance d’extrême droite née en 1969 autour du Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne (…)

 

Lire Jean Jacques Lecercle : Lénine et l’arme du langage et Jacques Baynac : La terreur sous Lénine

Les éditions La Fabrique ont, pour leur part, choisi la réhabilitation : « lire Lénine en philosophe du langage, c’est renouer avec une pratique du langage comme arme qui a fait de (…)

 

Lire Marion Cuerq : Une enfance en nORd, pour une éducation sans violence et à hauteur d’enfant

Spécialiste des droits de l’enfant, elle s’est penchée sur cette question très tôt et c’est pour se former qu’elle a décidé d’aller vivre en Suède. Premier pays au monde à avoir légiféré (…)

 

Lire Fabrice Riceputi : Le Pen et la torture. Alger 1957, l’histoire contre l’oubli

Fabrice Riceputi, ancien élève de Pierre Vidal-Naquet, co-animateur avec l’historienne Malika Rahal du site 1000autres.org qui documente les cas de violences, tortures et exécutions (…)

 

Voir : En grève (le rail en 2019-2020)

Démarrée le 5 décembre 2019, elle a allègrement franchi les fêtes de fin d’année pour ne s’achever que fin janvier 2020. Et encore, sans amertume ni résignation. Quelques semaines plus (…)

 

Voir Michel Bertrand : Vivre avec les loups

Le film s’ouvre sur un constat attristé, fait en voix off : il est difficile de parler du loup sans que le débat ne s’envenime. Pourtant les discours alarmistes qui exacerbent les (…)

 

Voir Yannis Youlountas : Nous n’avons pas peur des ruines

Alternative libertaire : Si la Grèce sert de laboratoire aux politiques néolibérales européennes, peut-elle aussi être un modèle de résistance à celles-ci ? Yannis Youlountas : Oui, (…)

 

Lire Sébastien Fontenelle : Macron et l’extrême droite, du rempart au boulevard

Mais les faits empilés par l’auteur (commémoration de Maurras et Pétain, nomination de ministres au passif et convictions réactionnaires, etc) démontrent que cette parole n’avait aucune (…)

 

Lire Victor Pereira : C’est le peuple qui commande : La Révolution des Œillets, 1974-1976

Ainsi le gouvernement de Marcelo Caetano, héritier de la dictature de Salazar et dictateur lui-même s’effondra. Rapidement, ce n’était pas ­prévu, des milliers de civils descendirent (…)

 

Lire Suzanne Citron : Légataires sans héritage, Pensées pour un autre monde

Elle développe « la notion du politique comme espace de pouvoir extérieur à la vie quoti­dienne ». Puis, elle aborde les terres de la mémoire anthropienne, ­parcourt les territoires de (…)

 

Lire Lucie Azéma : Les Femmes aussi sont du voyage : l’émancipation par le départ

Pourtant rappelle Lucie Azéma, selon les statistiques une femme a bien plus de risques d’être violentée au sein de son foyer qu’à l’autre bout du monde. Les grosses difficultés (…)

 

Lire Karel Yon : Le syndicalisme est politique : Question stratégiques pour un renouveau syndical

C’est un fait avéré : le syndicalisme se retrouve de plus en plus impuissant après des décennies de néolibéralisme qui ont considérablement réduit ses marges de manœuvres, dans les (…)

 

Grèce : Nous n’avons pas peur des ruines

Dimanche 14 janvier nous accueillions, avec le collectif Attac de Savoie, Yannis et Maud Youlountas pour une journée placée sous le signe de la lutte et de la solidarité. Le groupe UCL (…)

 

Lire Grégory Chambat : Quand l’extrême droite rêve de faire école : Une bataille culturelle et sociale

Dans ce court, mais dense, ouvrage, Grégory Chambat, enseignant et militant syndical, coanimateur la revue et de site Questions de classe(s), est l’auteur de plusieurs ouvrages : sur (…)

 

Lire Jacques Tardi, 20 ans en mai 1871

Nous avons opté pour le merle, mais ces corbeaux ont du bec ! Un sablier ailé, tenu par une souriante faucheuse, des corbeaux narquois… Mais où sommes-nous ? Au Père-Lachaise, non ce (…)

 

Lire Les Utopiques n°24, Le Syndicalisme et les territoires

Le syndicalisme s’adresse à un public bien au-delà des seuls ouvriers et ouvrières : les chômeurs et chômeuses, les personnes en retraite, les jeunes en formation, etc. La question de la (…)

 

Lire Martin Cennevitz, Haymarket. Récit des origines du 1er Mai

Cette sinistre aventure sera à l’origine d’une fête célébrée presque partout dans le monde à l’exception d’irréductibles capitalistes anglo-saxons qui lui préfèrent le Labor Day, du (…)

 

Lire Dahani, Delaine, Faury et Letourneur, Sociologie politique du Rassemblement national. Enquêtes de terrain

La première d’ordre sociologique, scientifique : que va-t-on apprendre de nouveau de ce parti multi étudié et commenté ? Que va-t-on, que peut-on dire qui n’a pas été déjà dit sur le (…)

 

Lire : Roland Cros, L’incorrigible, itinéraire d’un bagnard ordinaire

Faute de parvenir à se faire embaucher, Louis Cros se retrouve à la rue, condamné à la mendicité qui ne lui permet pourtant pas de subsister. Après un cambriolage, il est bêtement arrêté (…)

 

Lire : Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

Pédagogie des opprimés (Pedagogia do oprimado) « serait le troisième ouvrage le plus cité dans le domaine des sciences humaines et sociales ». Si l’œuvre de Paulo Freire ne nous est pas (…)

 

Lire : Mollie Steimer, Je n’ai rien à perdre que mes chaînes

Elle restera toute sa vie une infatigable activiste : emprisonnée dans les geôles capitalistes aux États-Unis, arrêtée et surveillée par le Guépéou (police d’État soviétique), elle (…)

 

UCL Vidéo

 

 
☰ Accès rapide
Retour en haut