A Contre Courant : Ne faites pas cette tête là ! (maladroite – et vaine ? – tentative pour consolider une gôche affligée)

Version imprimable de cet article Version imprimable


Chaque mois, le mensuel Alternative libertaire reproduite l’édito de la revue alsacienne A Contre courant-> http://www.acontrecourant.org/, qui de son côté reproduit l’édito d’AL. Pour contacter ces camarades : ACC, BP 2123, 68060 Mulhouse Cedex

Quelle tête faites-vous là ! N’auriez-vous pas regardé régulièrement les journaux télévisés et lu assidûment votre quotidien ces derniers temps ?...

– Votre retraite ?... Oui, encore retardée... Peu réjouissant, en effet... Vous n’auriez pas, en plus, gobé les « démonstrations » de savants économistes et de brillants éditorialistes qui prouvent, courbes et chiffres à l’appui, que c’était une mesure absolument nécessaire ?...

– La Bourse ?... Oui, elle fait du yoyo... Et alors ?... Est-ce que vous ne vous seriez pas laissés enfumer par la description apocalyptique de tous ces milliards « partis en fumée » et par l’allusion à vos petites économies qui pourraient subir le même sort ? Hein ?...

– La dette publique ?... Abyssale, en effet... Ça vous oppresse à ce point ?... Auriez-vous mal supporté ce calcul accablant qui « atteste » qu’à cause de vos dépenses inconsidérées, l’enfant qui vient de naître est chargé d’une dette de plus de 20 000 euros ?...

– La crise ?... Le chômage ?... La pollution ?... Si vous pensez que, là-haut, « ils » n’y peuvent pas grand-chose, on comprend votre angoisse !...

Mais, cependant, vous montrez de l’intérêt pour les campagnes électorales qui s’ouvrent et accordez de l’attention à des candidats annonçant déjà qu’ils pourront faire beaucoup ? Reconnaissez-le : vous mettiez quelques espoirs dans le meilleur économiste de la planète !... Et ses camarades, toujours disponibles, sans tare ni tache trop connues ou trop récentes, qui seront présents au second tour, vous vous sentirez obligé de les soutenir, non ?... Sans y croire, tout en y croyant ?! En espérant que des solutions vont jaillir du Conseil général de Corrèze ou de la Mairie de Lille ?... Comment voulez-vous que votre moral ne pâtisse pas de contradictions et de fadaises pareilles !

Ne faites donc pas cette tête là : il y a largement de quoi se réjouir. Les « élites » ont rarement été dans une telle mouise, leur vraie nature et leur incapacité ont rarement été aussi évidentes. C’est une belle occasion de s’en débarrasser ! Le capital est en difficulté ? Dans la joie et la détermination, frappons la bête pour l’achever !

Bien entendu, l’animal ne va pas crever comme ça ; l’agonie ne sera ni rapide, ni facile. Soyez sûr par contre, que si on hésite devant le monstre, ce sera encore plus long et difficile.

Allez, quoi, ne faites pas cette tête-là, faites la révolution, c’est vraiment la seule solution !

 
☰ Accès rapide
Retour en haut