Cinéma : Iciar Bollain, « Te doy mis ojos »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ce film, « Ne dis rien » en français, parle de la violence conjugale. Les Espagnoles en parlent tellement, ont tellement manifesté qu’elles ont obtenu une loi-cadre sur les violences.

Dans ce film, on ne voit presque pas de violence. L’histoire se passe après le départ de la femme, Pilar, de son appartement avec son fils et montre la « reséduction » par le mari, ses efforts et sa thérapie. Le retour à la maison de Pilar, qui a beaucoup appris de son départ et a une vie propre et des envies professionnelles. La réalisatrice montre la nouvelle montée de la violence, longtemps contrôlée, face à l’autonomie de Pilar, la jalousie irrationnelle, le besoin de contrôle à chaque instant. Et le retour de la peur. L’arrêt de la vie quand le mari rentre du travail, la crainte pour lui faire part de ses ambitions professionnelles. La peur du fils, jamais frappé cependant. La peur est présente, dès le retour de Pilar à la maison. Et la violence finira par exploser une dernière fois. Pilar, qui n’est plus seule, partira définitivement. Une brillante démonstration de la volonté des hommes violents avec leurs compagnes : les contrôler.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut