Culture

Cinéma : La Clef Revival - le prix de l’indépendance

Version imprimable de cet article Version imprimable


En novembre 2019 nous présentions dans ces pages La Clef Revival qui faisait suite à la fermeture du cinéma La Clef, lieu culturel d’un genre unique sur Paris.

* Lire aussi « La Clef Revival, une utopie artistique en milieu capitaliste », Alternative libertaire, Novembre 2019.

Un an plus tard, le projet porté par l’association Home Cinéma est toujours vivace – plus de 300 projections à ce jour – et lance une importante souscription pour faire vivre le dernier cinéma associatif de Paris : Sauve qui peut La Clef sur le site Helloasso.com.

Côté judiciaire, le projet a été validé, mais le ciel s’obscurcit quand arrive un nouvel acteur  : le Groupe SOS souhaite racheter les murs. Mastodonte de l’économie dite sociale et solidaire – présent dans 20 pays, plus de 20 000 salarié·es, un chiffre d’affaire de plus d’un milliard d’euros –, il est dirigé en autocrate par Jean-Marc Borello, un proche de Macron et membre du bureau exécutif de La République en marche.

Tout dans la démarche du Groupe SOS, qui cherche aujourd’hui à développer «  l’entrepreneuriat culturel  », est aux antipodes de la farouche volonté d’indépendance du collectif Home Cinéma, sommé de financer son projet à hauteur d’un million d’euros.

Souhaitons-leur d’y parvenir.

David (UCL Grand-Paris sud)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut