Octobre 2010

Contre l’école des flics et des patrons

Version imprimable de cet article Version imprimable


Encore 3,5 millions de manifestant-e-s dans les rues le 19 octobre, des grèves reconduites à la SNCF ou dans les raffineries et, à côté de ça, des cortèges jeunes de plus en plus fournis, des centaines de lycées bloqués tous les jours, des AG dans de nombreuses facs : la jeunesse aussi en a marre de cette mafia politique au service des patrons et qui répond aux manifs par des charges de CRS !

Le gouvernement pensait que le mouvement allait s’essouffler et que les jeunes allaient rester tranquillement dans leurs lycées et leurs facs mais il se retrouve avec des lycées bloqués et des grèves partout en France.

Les jeunes ont bien compris que pour eux cette réforme voulait dire : galérer pour faire ses études pendant que le gouvernement casse l’Education ; puis galérer pour trouver un boulot pendant que le gouvernement force leurs parents à bosser plus longtemps ; puis trimer toute sa vie pour enrichir les patrons pendant que le gouvernement continue à faire des cadeaux aux plus riches ; et, enfin, si on ne s’est pas tué au travail avant, galérer avec une retraite de misère… Comment peut-on encore accepter ça ! Oui, on a raison de descendre dans la rue, de bloquer, de s’organiser avec les autres lycées et le reste de la société pour construire un mouvement d’ensemble !

Contre les jeunes : les gaz lacrymo, les matraques et les flashballs !

Face aux jeunes dans les rues, l’Etat manipule, provoque et envoie les CRS pour matraquer et tirer au flashball. Tout ça a pour but de faire peur pour ne pas que la mobilisation grandisse. Mais ce n’est pas cette stratégie d’intimidation qui va casser notre détermination ! Il ne faut pas se laisser manipuler par les flics qui provoquent les jeunes pour les envoyer en taule mais il ne faut pas non plus baisser les bras et rester chez soi. La seule réponse c’est l’organisation collective : prendre des décisions ensemble, ne pas se disperser, ne pas jouer les têtes brûlées, rester groupé-e-s et déterminé-e-s, chercher le soutien des salarié-e-s !

Pour les manifs ou les actions, il faut avoir sur soi un numéro d’avocat-e pour ne pas se retrouver tout-e seul-e face à la police et il faut toujours chercher à connaître l’identité des personnes arrêtées et ne pas hésiter à organiser des rassemblements de soutien. Contre la répression, plus d’infos sur : www.guidedumanifestant.org/

Derrière Sarkozy et le gouvernement : les riches et les patrons !

Ce n’est pas Sarko qui décide tout : ceux qui tirent les ficelles ce sont les riches et les patrons ! Avec la réforme, ils veulent faire travailler plus longtemps les salarié-e-s alors qu’ils cotinuent de faire du fric sur le dos des travailleurs et des travailleuses. Il y a bien assez de richesses pour tout le monde, il suffit de les partager autrement !

Et il ne faut pas se laisser avoir par la droite qui dénonce les immigré-e-s ou les Rroms, et fait voter des lois racistes : en réalité, il essaie encore une fois de faire peur aux gens, de les manipuler pour qu’ils ne voient pas que c’est le système capitaliste qui est responsable de la précarité et des injustices. Ils veulent faire passer les immigré-e-s et les sans-papiers pour des coupables alors que ce sont les patrons qui les exploitent et l’Etat qui les traque. Face à l’Etat et aux patrons, nous défendons l’autogestion libertaire !

Autogérer, même au lycée !

Ce n’est pas facile de faire des AG dans son lycée mais on doit quand même essayer de s’organiser pour ne pas nous laisser diriger par les « petits chefs » (UNL, FIDL ou autres). Il faut s’organiser et se coordonner pour préparer les manifs et les actions mais il ne faut pas pour autant se faire confisquer nos luttes par une poignée de « leaders » : les décisions doivent être collectives et les porte-parole ou les représentant-e-s dans les coordinations doivent être désigné-e-s par le vote des lycéens et des lycéennes mobilisé-e-s.

Arrêtons de croire que les autres savent mieux faire que nous et ne nous laissons pas guider comme des moutons : nous sommes tou-te-s capables de réfléchir et de prendre des décisions !

Clash (octobre 2010)
A télécharger
 
☰ Accès rapide
Retour en haut