Tract AL

Contre la loi travail : grève, blocage, sabotage

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le mouvement entamé depuis le 9 mars monte toujours en puissance. Le PS est tout proche du point de rupture. Construisons l’alternative des travailleuses et des travailleurs !

Encore plus fort !

Malgré une difficulté bien réelle à rendre la grève majoritaire, notre mouvement s’élargit et se radicalise avec le soutien de l’opinion populaire.

Dans toutes les branches professionnelles, dans toutes les entreprises, dans les intersyndicales locales, avec les Nuits Debout c’est le moment d’accélérer : grève, blocage, sabotage, tous les moyens doivent être utilisés en fonction des rapports de forces.

Nous ne pouvons pas perdre car après la défaite de 2010 sur les retraites, une nouvelle défaite sur le droit du travail lui-même aurait des conséquences dramatiques sur la confiance en la lutte collective, le syndicalisme de combat.


Tract en PDF à télécharger

Contre la répression

Interdictions de manifestations, gazages et matraquages à tout va, arrestations de syndicalistes, l’État utilise toutes ses armes pour contenir le mouvement ; en vain ! Dans la plupart des cas, les blocages de dépôts d’essence levés par la force se réinstallent dès le lendemain ! Pour toutes et tous les militants poursuivis en justice depuis début mars, la meilleure défense c’est de gagner le retrait de la loi travail.

Le gouvernement avait voulu faire un exemple avec les Goodyear et Air-France : il n’a pas réussi à faire peur. A Valenciennes, Antoine, jeune militant CGT, refusant sa comparution immédiate, reste en détention provisoire jusqu’à son procès le 9 juin. Libérez Antoine !

Manifestation du 17 mai 2016 à Paris
cc Vincent Nakash/AL Paris-Sud

Pour une alternative autogestionnaire

En demandant l’interdiction des manifestations, le FN dévoile sa nature anti-ouvrière et autoritaire ! Quant au PS, il est clairement devenu une cible, aligné sur les mêmes dogmes que la droite traditionnelle. A gauche du PS, chaque fraction politique cherche à se positionner pour les élections de présidentielles de 2017 donnant un spectacle navrant de qui sera le chef !

Pour notre part, nous proposons partout l’auto-organisation de la lutte, par la recherche de l’unité la plus large, par des décisions prises démocratiquement en AG, par l’initiative impulsée de la base.

Nos luttes doivent être à l’image de la société communiste libertaire pour laquelle nous militons. Cette société, nous essayons de la construire dès maintenant en développant les résistances locales, en renforçant les contre-pouvoirs et en travaillant à les fédérer.

Les militants et militantes d’Alternative libertaire pèsent dans les entreprises pour y faire vivre un syndicalisme de classe et de masse, dans la jeunesse pour favoriser l’auto-organisation et la convergence avec les salarié-e-s, dans les quartiers pour mobiliser la population et impulser la convergence des luttes.

Rejoignez-nous !


Photo : manifestation du 17 mai 2016 à Paris. cc Daniel Maunoury


 
☰ Accès rapide
Retour en haut