Disparition : Lucie Moitel

Version imprimable de cet article Version imprimable


C’est avec une grande tristesse que les militantes et les militants d’Alternative libertaire ont appris la mort de Lucie Moitel le 6 novembre dernier à l’âge de 28 ans. Lucie avait été militante d’Alternative libertaire quelques temps à Aix-en-Provence avant de rejoindre le NPA 49.

Lucie a été aussi militante à Sud-Étudiant dont elle a été membre du secrétariat fédéral pendant un temps. Elle avait commencé à militer à Sud-Étudiant à l’université Rennes-II, syndicat dont elle a rapidement constitué un des piliers. Ses camarades se rappellent notamment de sa ténacité et de son énergie, véritable moteur du développement de son syndicat qui connaissait alors une période faste.

Lucie a également été une des animatrices du mouvement contre le CPE, au printemps 2006 à l’université Rennes-II. Des milliers d’étudiantes et d’étudiants se rappellent, encore aujourd’hui, de ses interventions en AG. C’est elle qui avait présidé l’assemblée générale la plus importante du mouvement lorsque les nervis de l’université avaient tenté de faire capoter le mouvement en organisant une parodie de vote à bulletin secret. Une des images fortes du mouvement est celle de Lucie résistant à Marc Gontard, le président de l’université, qui tentait de lui prendre le micro des mains avec l’aide de ses laquais. Lucie, à cet instant, avait incarné l’image de toute cette jeunesse étudiante, précaire et révoltée face aux bureaucrates et aux capitalistes.

Lucie était une combattante pleine de colère. De cette colère qui est le véritable ciment de toute révolte et de toute lutte. Ses camarades se rappellent de cette colère mais aussi de sa franchise et de son humour. Lucie détestait les concessions qu’elles soient politiques ou personnelles.

Alternative libertaire salue sa mémoire et adresse ses condoléances à sa famille, à ses proches et à ses camarades.

Des camarades de Lucie

 
☰ Accès rapide
Retour en haut