Edito : La roue tourne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Dans une indifférence quasi générale, les Fralib viennent de gagner après trois ans de lutte et 1336 jours d’occupation ! Mais ce n’est qu’un début : il reste maintenant à faire fonctionner une scop, et plus encore, à autogérer une coopérative, en bref, démontrer ainsi que l’on peut produire sans exploiter ! Et pour cela,le combat continue. Et c’est à nous de faire qu’il ne tombe pas dans les poubelles de l’histoire.

Car dans le même temps, la lutte continue aussi à Notre-Dame-Des-Landes, où le projet d’aéroport prend chaque jour un peu plus de plomb dans les ailes.A cela ajoutons dix jours de grève cheminote, avec son cortège de refrains que nous n’avions plus entendu depuis longtemps : les « prises d’otages », « cheminots privilégiés » et autres déchaînements médiatiques avec moult injonctions à reprendre le travail... ça fait du bien de les entendre à nouveau. C’est la preuve que le pouvoir recommence à craindre la lutte sociale.

Et cet été, on continue avec les intermittents et intermittentes qui promettent de ne pas laisser passer la destruction de leur régime d’assurance chômage. Une nouvelle période de lutte s’ouvrirait-elle ? C’est le défi qu’il nous faut relever. Mais sans oublier les leçons du passé récent : le pouvoir « socialiste » va appliquer ses bonnes vieilles méthodes de division, dénonciation moraliste de ceux qui luttent (au lieu de jouer au « dialogue social »), et répression (avec emprisonnements et quelques mutilations comme à Nantes).

Quand PS fâché, lui toujours faire ainsi.

Alternative Libertaire, le 1er Juillet 2014

 
☰ Accès rapide
Retour en haut