Évacuation de la Sorbonne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le gouvernement ne brisera pas ainsi la détermination des étudiant(e)s et jeunes travailleur(se)s contre le CPE Samedi 11 mars à 4 heure du matin, les gardes mobiles ont investi la Sorbonne(Paris Centre) occupée par les étudiant(e)s en lutte contre le contrat première embauche.

A l’extérieur, les groupes de manifestants, qui étaient encore près de 600 vers minuit, n’ont pu venir à l’aide des occupants assiégés.

Les escadrons de gendarmerie ont agi avec une extrême violence, matraquant, gazant, piétinant les étudiant(e)s à l’aveuglette. Onze personnes ont été interpellées.

Alternative libertaire, dont les militant(e)s ont participé à l’action à l’intérieur comme à l’extérieur de la Sorbonne, dénonce l’évacuation de la Sorbonne par les gardes mobiles.

Nous en dénonçons le caractère politiquement vain, tout autant que la violence des méthodes employées.

La répression policière n’intimidera pas les étudiant(e)s déterminé(e)s à continuer aussi longtemps qu’il le faudra leur action pour le retrait de la loi sur « l’égalité des chances ».

Alternative libertaire, Samedi 11 mars 2006

 
☰ Accès rapide
Retour en haut