Inégalités femmes-hommes : C’est quoi ce travail ?

Version imprimable de cet article Version imprimable


Contrairement aux déclarations gouvernementales et (trop) souvent syndicales, la réforme des retraites version Ayrault ne résoudra en rien les inégalités femmes-hommes. Et le projet de loi sur l’inégalité femmes-hommes s’annonce déjà bidon. Deux raisons de plus pour se mobiliser, sur le terrain des luttes sociales…

Les salaires des femmes sont inférieurs de 25 % à ceux des hommes, leurs retraites étant inférieures de moitié. Vouloir que tous les salarié-es cotisent plus et plus longtemps, c’est pénaliser davantage les femmes. Allonger la durée de cotisation, c’est, comme la droite l’a fait il y a peu, pénaliser les femmes puisqu’elles ont plus de mal à avoir tous leur trimestres (maternité, précarité). Augmenter les cotisations, c’est pénaliser davantage les femmes car elles ont de plus bas salaires. Ayrault propose par ailleurs des mesures qui vont corriger certaines inégalités particulières. Mais l’effet sera marginal pour les femmes, comparé aux mesures phares de sa réforme qui aggraveront les inégalités en général.

La mesure principale du projet de loi de Vallaud-Belkacem est la réforme du congé parental, sensée limiter les longues interruptions de carrière des femmes. Mais l’incitation pour les hommes à prendre ces congés ne sera probablement pas suffisante pour avoir beaucoup d’effet. Par ailleurs les sanctions envers les entreprises ne respectant pas les dispositions en matière d’égalité professionnelle auront-elles un impact quant on sait que ces dispositions sont le plus souvent vagues et peu contraignantes pour le patronat et l’État ?

Tout ceci montre que les femmes ne pourront compter que sur leurs luttes : contre la réforme des retraites, d’abord, mais aussi lors de la grève des femmes qui devrait avoir lieu en mars prochain. Il s’agit de mettre la question de l’égalité femmes-hommes au centre des débats, lors d’initiatives militantes comme les journées « d’Égal à égales », à Angers, en octobre prochain, qui justement porteront sur la question des inégalités dans le monde du travail.

Mafalda (AL Angers)

D’Égal à égales

Pour la 3e année consécutive, Alternative libertaire 49 est investie dans la construction d’« égal à égales ». Ces journées féministes, antisexistes, antipatriarcales et anti-homophobie auront lieu les 22, 25 et 26 octobre 2013. Fil conducteur des débats : les inégalités femmes-hommes dans le monde du travail. Bref, un week-end féministe, militant, qui s’annonce aussi riche que les années précédentes.

Mardi 22 octobre :

Projection - débat - expo : « Femmes immigrées, la triple discrimination »

Vendredi 25 octobre :

Rencontre-débat : « (in)égalités femmes-hommes, c’est quoi ce travail ?

Samedi 26 octobre :

Tables rondes : « Violences et homophobie au travail » ; « Les métiers ont-ils un sexe ? » ; « L’énigme du non partage du travail domestique »

Rassemblements-animations : « Clouons les inégalités au pilori »

Spectacle gratuit tout public : « D’armure et d’eau fraîche »

Et aussi : expositions, espace enfants, forum des organisations, librairie, restauration

Infos et programme détaillés sur : www.degalaegales.blogspot.com/

 
☰ Accès rapide
Retour en haut