Arrestation de Samuel Morville

La répression du mouvement lycéen est inacceptable !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Hier jeudi, dans le cadre des manifestations contre la loi Fillon de casse du service public d’Éducation, plusieurs lycéens ont été interpellés par la police. La plupart ont été relâchés au bout de quelques heures. Ces arrestations avaient pour but d’intimider les manifestants.

Mais ce matin vendredi, un des militants les plus actifs du mouvement, Samuel Morville, était toujours retenu en garde à vue au commissariat du 5e arrondissement de Paris.

Samuel Morville a été victime d’une provocation policière et d’une arrestation ciblée, alors qu’il sortait du métro Cardinal-Lemoine, accompagné de ses camarades, pour se rendre à une manifestation. Un agent des forces de l’ordre l’a apostrophé, lui lançant : « Toi, tu as des choses à raconter au patrons. » Samuel lui ayant répondu qu’il ne le suivrait pas, une quinzaine de CRS se sont saisis de lui, repoussant sur le trottoir les lycéens qui tentaient de le protéger.

Il s’agit bien d’une provocation et d’une arrestation ciblée. Il est possible que le pouvoir politique cherche à « charger » Samuel et à engager des poursuites à son encontre. Samuel Morville n’est ni un « délinquant » ni un « casseur ». Mais son action dans la lutte pour le retrait total de la loi Fillon en a visiblement fait une cible de choix.

En cherchant à « casser » Samuel, c’est l’ensemble du mouvement contestataire que le gouvernement veut toucher.

La lutte pour la défense du service public d’Éducation nous concerne tous. Nous exigeons la libération de Samuel Morville, et l’abandon de toute éventuelle poursuite.

PREMIÈRES ORGANISATIONS SIGNATAIRES :

- Union nationale lycéenne, Coordination lycéenne, SUD-Éducation Paris, Fédération SUD-Éducation, Fédération SUD-Rail, Fédération SUD-Étudiant, Fédération SUD-PTT, Syndicat SUD-Culture, Union syndicale Solidaires, FCPE-Paris, Syndicat des Etudiants et Apprenties SISA (Suisse italienne), Réseau Stop Précarité, Syndicat national des plasticiens CGT, Union Solidaires 43
- Alternative libertaire, Ligue communiste révolutionnaire, Jeunes communistes révolutionnaires, Fédération anarchiste, Coordination des groupes anarchistes (CGA)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut