CPE

Le gouvernement est battu, la lutte continue !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Lundi matin, le gouvernement a décidé de « remplacer » le CPE. Il est battu, nous devons poursuivre la mobilisation, notamment pour obtenir le retrait de la loi dite « d’égalité des chances » et du CNE.

Le gouvernement peut parler de « remplacement » s’il le veut, le CPE est bel et bien retiré. Les « mesures en faveur de l’insertion professionnelle » proposées en remplacement ne sont finalement qu’une compilation de mesures déjà existantes, donnant toujours plus d’avantages fiscaux aux patrons, mais ne remettant pas directement en cause les droits des salariés.

Cette victoire est historique : c’est la première fois depuis bien longtemps qu’un gouvernement n’avait pas plié devant un mouvement social. Elle prouve que même les gouvernements les plus inflexibles en apparence cèdent devant la peur d’un conflit social de grande ampleur. Cette victoire est bien celle des étudiant(e)s et des lycéen(ne)s, qui ont du lutter quasiment seuls pendant parfois 9 semaines.

Dès le début, les étudiant(e)s ont appelé au retrait du CNE et de toute la loi dite « d’égalité des chances ». Cette loi comprend entre autres l’apprentissage à 14 ans, le travail de nuit des mineurs à 15 ans et la suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire, des mesures qui étaient uniquement portées par l’extrême droite jusqu’à présent !

Peu à peu, ce mouvement est devenu celui du rejet général de la précarité et de nombreuses propositions ont été réfléchies et formulées par les étudiant(e)s, notamment en terme d’autonomie de la jeunesse et de démocratie dans les lycées et universités. C’est également le moment d’exprimer haut et fort ces revendications.

Aujourd’hui, les blocages sont reconduits dans de nombreuses universités. Les étudiant(e)s ont en effet saisi que le gouvernement est battu et qu’il peut céder sur d’autres revendications. Il serait incompréhensible que les directions syndicales appellent à la fin de la mobilisation et remettent le retrait de la loi dite « d’égalité des chances » et du CNE à des négociations ultérieures.

Battons le fer tant qu’il est chaud !

Transformons cette victoire en un tremplin pour la mobilisation et continuons la lutte jusqu’à l’obtention de nos revendications !

Alternative Libertaire, le 11/04/06.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut