Les brèves d’avril 2008

Version imprimable de cet article Version imprimable


Patronat impopulaire

L’affaire de la caisse antigrève de l’UIMM (patronat de la métallurgie) nuit à l’image du patronat. Selon un sondage CSA pour L’Humanité du 19 mars, 75 % des personnes interrogées qualifient l’affaire de « grave », dont 41 % de « très grave » ; 64 % ne croient guère que Laurence Parisot n’était pas au courant de l’affaire.

Retraites de misère

Les retraites ont augmenté de 1,1 % en janvier tandis que l’inflation atteignait + 2,8%. À l’appel de l’ensemble de leurs syndicats, plusieurs dizaines de milliers de retraité-e-s ont manifesté le 6 mars dans 120 villes pour une augmentation immédiate des retraites et que plus aucune pension de retraite ne soit inférieure au Smic.

Prise d’otages à Courchevel

Dans la très chic station de ski de Courchevel (Savoie), les familles huppées ont découvert que la lutte des classes ne s’arrêtait pas pendant leurs vacances ! Les ouvrières et ouvriers des pistes sont partis en grève au meilleur moment. La direction a lâché 100 euros net d’augmentation pour les dameurs et 1 % pour toutes et tous les saisonniers. Cette victoire sans accroc a donné de mauvaises idées dans les stations voisines, et l’UD-CGT de Savoie a reçu de nombreux appels de salarié-e-s désirant organiser des actions.

Prise d’otages à La Trinité-sur-Mer

Les régatiers ont également découvert que les belles épreuves sportives passent après la question sociale. Après trois jours de blocage, les marins-pêcheurs ont décidé, le 22 mars, après avoir reçu des garanties sur des aides pour compenser la flambée du gazole, de lever du blocage des 500 voiliers qui devaient participer au Spi Ouest-France.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut