Lire : Eisner, « Le Complot »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le mensonge, alibi aux pires atrocités du siècle dernier.

Comment Les Protocoles des sages de Sion ont pu alimenter – et alimentent encore – l’antisémitisme et ce alors même qu’il a été prouvé de manière irréfutable qu’il s’agit d’un faux ? Comment un tel écrit a-t-il pu bluffer tant de personnes ? Quelles ont été les motivations à l’origine de ce qui a, entre autres haines, inspiré Mein Kampf ? C’est ce que nous raconte en images Will Eisner.

On ne peut s’empêcher à la lecture du Complot de penser aux motivations qui ont poussé Art Spiegelmann à nous livrer l’incontournable Maus : cette même culpabilité d’être nés de parents « survivants ».

Will Eisner, après près de vingt ans de recherche, publie Le Complot, « l’histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion » aux éditions Grasset. L’identité du faussaire, Mathieu V. Golovinski, a été rendue publique depuis 1999 après l’ouverture des archives russes (voir L’Express du 18-11-1999).

Mais on continue à diffuser Les Protocoles, notamment dans le monde arabe, mais aussi en Asie, en Amérique et en Europe. Will Eisner se devait de trouver un moyen qui ne s’adresse pas seulement à des convaincu(e)s, ni à une élite universitaire pour tenter d’attaquer de front cette propagande en utilisant un langage plus accessible.

Comme Maus pour l’holocauste, Le Complot, c’est-à-dire l’histoire des Protocoles, en bande dessinée est un moyen pour diffuser la vérité auprès d’un large public. Un livre conçu pour dénoncer une fois pour toute ce mensonge qui a répandu son venin de par le monde.

  • Will Eisner, Le Complot, Grasset.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut