Lire : Laurent Garrouste, Michel Husson, Claude Jacquin, Henri Wilno : Supprimer les licenciements

Version imprimable de cet article Version imprimable


L’ouvrage collectif écrit par des économistes, un juriste et un expert des CE a de quoi séduire par la vulgarisation de plusieurs processus de l’économie, malgré quelques évolutions législatives et jurisprudentielles en la matière depuis son édition en 2006. Si on peut regretter qu’un livre qui parle de travail et de licenciements n’ait pas été rédigé par les premiers concernés, à savoir des salariés syndicalistes ou chômeur-se-s, il n’en demeure pas moins que le constat de l’économie mondialisée et des restructurations permanentes débouche sur des propositions et pistes syndicales et politiques contre les licenciements. Décryptant et déconstruisant le modèle de pensée dominant, il rappelle à la fois que les salariés n’ont pas à payer les choix d’un système qui les emploie et en profite pour écorner un certain nombre de revendications réformistes comme celle contre les licenciements boursiers, portée par le mouvement des Licenci’elles aujourd’hui.

Pas besoin d’avoir des notions importantes en économie pour se plonger dans la lecture même si certains passages restent abstraits. Rappelant que le droit du travail est à la fois le fruit d’un rapport de force entre classes sociales et une technique au service des intérêts du patronat ou des salarié-e-s, qu’il est ambivalent suivant les situations, Supprimer les licenciements permet de sortir du mythe d’un droit du travail déconnecté des réalités sociales. Le long pamphlet contre les licenciements économiques, partagé entre faits concrets et analyse de la situation générale, permet aussi de requestionner la notion de droit privé des moyens de production, de la redistribution des richesses et de la logique du système capitaliste sans pour autant la remettre entièrement en cause.

Destiné davantage à des syndicalistes et des « experts », l’ouvrage contient de longues références au droit du travail, à la constitution, ou bien encore aux procédés de reclassement lors d’une procédure collective de licenciement économique, mais ne permet malheureusement pas de trouver des propositions sur lesquelles les salarié-e-s pourraient fortement se mobiliser. De manière étonnante, la critique sur l’aspect des licenciements autres qu’économiques peut surprendre par sa ferveur : les auteurs montent au créneau sur l’ensemble des licenciements et avancent également une vision critique de certaines productions s’intéressant à la reconversion industrielle sans trop expliquer qui pourrait prendre les décisions et comment.

L’ouvrage a le mérite d’aider à comprendre, analyser et combattre les tenants du système capitaliste, tant sur le plan économique que juridique. Sonnant une charge forte et trébuchante sur la pudeur incarnée par beaucoup à ne pas se battre contre les licenciements de toutes natures, les auteurs se sont malheureusement arrêtés en route, alors qu’une bonne partie du chemin était faite. Les revendications, ou du moins les solutions proposées dans l’ouvrage, bien que transitoires pour nous, pourront paraître comme une solution définitive pour d’autres.

RoberK (AL Montreuil)

• Laurent Garrouste, Michel Husson,Claude Jacquin,Henri Wilno,Supprimer les licenciements, Syllepse, 2006, 160 p., 8 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut