Répression : Virgin Megastore n’aime pas le « harcèlement moral »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Amandine, vendeuse au magasin Virgin Megastore du boulevard Montmartre (Paris IIe) depuis 1998 et militante SUD, mise à pied depuis plusieurs semaines, a été licenciée le 19 décembre sous des prétextes fantaisistes : s’être « mal occupé » d’un client, avoir « remis en cause la direction » et « menacé » le directeur régional !

Quelques mois à peine après la création du syndicat dans cette enseigne et à l’approche des élections professionnelles, la direction de Virgin tente d’empêcher l’implantation de SUD.

Il s’agit clairement d’une mesure de répression antisyndicale de plus. C’est en effet cette entreprise qui avait obtenu la condamanation d’un délégué CGT il y a quelques années pour “ harcèlement moral ” à l’encontre de son directeur. Une première !

Virgin n’a de plus pas respecté la procédure spéciale de licenciement des représentants du personnel, puisque Amandine est désignée comme conseillère du salarié par l’Union syndicale Solidaires Paris.

La mobilisation (pétitions, arrêts de travail) s’organise. Car à travers le licenciement d’une syndicaliste c’est aussi l’ensemble des travailleurs et des travailleuses que Virgin veut fragiliser. Il faut une lutte sur le plan juridique devant le non-respect flagrant du code du travail, mais surtout une mobilisation pour entacher “ l’image de marque ” de l’entreprise. Alternative libertaire était donc présente au rassemblement tenu devant le magasin parisien du boulevard Montmartre le 23 décembre, afin d’informer les clientes et les clients, et montrer à la direction que la mobilisation pour sa réintégration ne fait que commencer.

Pour organiser la mobilisation dans la durée s’il le faut, un comité de soutien regroupant salarié(e)s, syndicalistes, militant(e)s associatifs, politiques et autres, est sur le point de se mettre en place. Sa réunion publique de création est prévue le 2 janvier à 18h à la Bourse du travail de Paris.

Mathieu (AL Paris-Est/Nord)

- Plus d’info surhttp://boycottvirgin.over-blog.com
- Pour faire part de votre réprobation au directeur, écrivez à cyril.marion@virginstores.fr et mettez sudvirgin@yahoo.fr en copie, ou par fax au 01 40 26 41 37 (direction de Virgin) et au 01 53 32 89 45 (Sud-Virgin).

Solidarité financière pour Amandine et ses collègues grévistes qui la soutiennent : Chèque à l’ordre de Sud-Virgin, 37 rue de Bellefond, 75 009 Paris (écrire au dos “soutien à Amandine”).

 
☰ Accès rapide
Retour en haut