Démagogie du parti socialiste

Royal et la surenchère sécuritaire

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ségolène Royal est venue à Bondy, dans le 93 pour se lancer dans une surenchère sécuritaire avec Nicolas Sarkozy. En Seine-Saint-Denis : là où Sarko a l’habitude de venir insulter les classes populaires. Là où il vient traiter les habitants et habitantes de racailles...

Royal, elle, nous traite de gens incapables d’élever nos mômes, et nous promet de nous envoyer l’armée pour nous mater ! Un « encadrement militaire » pour les jeunes qui posent problème ! n voilà une idée ! Directement la légion étrangère ou bien on les laissera passer par un bataillon disciplinaire de parachustistes avant ? On sent qu’il ne manque pas grand-chose pour que la chouchou des sondages nous sortent que ce qui manque aux pauvres et aux jeunes, c’est « une bonne guerre ».

Les idées de Ségolène Royal, c’est le pire du café du commerce. Du pseudo bon sens qui fleure mauvais la réaction, la peur et la haine. Ce n’est ni notre genre ni notre habitude, mais pour une fois, nous sommes d’accord avec Strauss-Kahn : un Sarko, ça suffit, pas besoin d’un deuxième !

Sarko est persona non grata en Seine-Saint-Denis. Royal et ses allié-e-s doivent s’attendre aussi à être reçu avec le même niveau d’« affection » que celui des propos qu’elle nous tient !

La droit à la tranquillité de tout un chacun ne justifie en rien de sombrer dans la démogagie et d’emprunter ainsi aux idées du FN...

 
☰ Accès rapide
Retour en haut