nécrologie

Un des nôtres : Jean-Christophe Petit

Version imprimable de cet article Version imprimable


Jean-Christophe Petit est décédé. Il avait milité plus de vingt ans au sein du courant communiste libertaire.

Jean-Christophe, il en restera, à toutes celles et ceux qui l’ont connu, l’image d’une grande silhouette, un peu voûtée par le poids des combats et des engagements. Ceux-ci avaient été nombreux, au fil des ans – il avait successivement milité à la LCR, à AL, à la CNT, au NPA, à la GA…

Il signait Doinel ses articles dans Alternative libertaire. Entre autres, un grand entretien réalisé avec René Vautier, ou une histoire de l’École émancipée, tendance syndicaliste révolutionnaire de l’Éducation nationale, dont il était membre.

La fin des années 1980, à Paris-I Tolbiac et à la Sorbonne, l’avaient vu prendre part aux combats antifascistes et syndicalistes, aux côtés des sans-logis et des sans-papiers. Toujours présent, dans chaque manif, chaque action, sérieux dans les luttes et toujours enflammé. C’étaient des années de bonne humeur, de rires et de partage. On s’amusait toujours avec lui, même dans les moment les plus graves. Les locaux de l’Unef Paris-I – c’était bien avant SUD-Étudiants, à l’époque de l’opposition de gauche au sein de l’Unef stalinienne – résonnaient toujours de son grand rire.

A Rennes, où il vécut dans les années 1990-2000, il était une présence quasi permanente dans les AG, sur les piquets de grève, au sein des collectifs, portant l’espoir d’un monde débarrassé de ses injustices, de ses saloperies. Il avait un cœur en or, toujours prêt à servir les autres, n’hésitant pas s’engueuler avec eux quand il le fallait.

Il n’a jamais rien regretté des ses engagements, de ses actes, de ses choix de vie. Il vivait à fond, le jour et la nuit, cramant parfois un peu trop la vie par les deux bouts, mais il était comme ça, avec une énergie vitale qu’il puisait au sein de sa famille, de ses deux enfants qu’il adorait plus que tout.

Un cancer foudroyant l’a emporté, à 47 ans. Salut camarade, tu vas nous manquer !

Antoine (AL Tulle), Cécile (AL Paris-Sud)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut