antiracisme

Nouvelle évacuation de migrant.es à Paris !

Version imprimable de cet article Version imprimable


On prend les mêmes et on recommence : ce 9 juillet au matin, le campement des migrant-es qui s’était établi sur l’esplanade Nathalie-Sarraute, dans le 18e arrondissement, a de nouveau été vidé de ses occupant-es par les pouvoirs publics avec la complicité de l’OFPRA, d’Emmaüs, d’élu-es municipaux et de militant-es du Front de gauche.

Les matelas et la cantine collective des migrant-es faisaient sans doute mauvais genre à côté du bar branché qui, lui, a toutes les autorisations qu’il faut pour couvrir l’espace public de tables et de chaises...

La stratégie a été exactement la même que pour l’évacuation du campement des Jardins d’Eole : l’OFPRA et Emmaüs ont assuré la promotion des hébergements d’urgence tandis que les militant-es du Front de gauche accompagnaient les migrant-es jusqu’aux cars qui les dispersaient dans des centres d’hébergement éparpillés.

À l’occasion de cette évacuation (ou « mise à l’abri » dans le langage officiel), un nouveau cap a été franchi en matière d’indécence : parmi les hébergements présentés comme pérennes aux migrant-es, un centre n’est disponible que pour une nuit tandis qu’un autre refuse que les nouveaux occupants quittent les lieux durant la première journée...

Il serait tout à fait possible de proposer de vraies solutions

Autant dire que tout est fait pour décourager les migrant-es de faire avancer leur revendication d’un hébergement collectif et pérenne. Et pourtant, malgré tout ce que dit la mairie, il serait tout à fait possible de proposer de vraies solutions : la Ville de Paris et l’État possèdent largement assez de biens immobiliers vacants pour accueillir toutes ces personnes dans de bonnes conditions.

Mais, refusant d’affronter les problèmes en face et privilégiant la communication, la mairie et l’État n’apportent aucune aide concrète à des migrant-es qui fuient la guerre et la misère.

La seule solution au drame des migrant-es, c’est de rétablir la liberté de circulation et d’installation !

Une manifestation de solidarité partira aujourd’hui de la place de la République à 18h30.

Benjamin (AL Paris nord-est)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut