A Contre Courant : Pour l’émancipation sociale !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Chaque mois, le mensuel Alternative libertaire reproduit l’édito de la revue alsacienne À Contre Courant qui de son côté reproduit l’édito d’AL. Pour contacter ces camarades : ACC, BP 2123, 68060 Mulhouse Cedex.


Ceux et celles d’entre vous qui nous lisent depuis longtemps auront sans doute remarqué que, depuis plusieurs années, l’équipe d’A Contre-Courant s’est rapprochée du groupe Les Amis de l’Emancipation Sociale, qui milite sur le Nord-Franche-Comté (Territoire de Belfort et Haute-Saône). En travaillant ensemble dans de nombreuses circonstances, nous avons pu éprouver notre large convergence d’intérêts et de préoccupations politiques, tant sur les questions d’ordre local et national que sur celles d’importance mondiale et historique. En dépit de trajectoires politiques souvent très différentes, nous nous retrouvons aujourd’hui dans un commun rejet des rapports d’exploitation et de domination qui constituent la structure du capitalisme ; de même que dans la référence aux luttes engagées par les travailleurs, partout dans le monde, et à leurs capacités d’auto-activité comme levier de leur émancipation et de l’émancipation humaine en général.

Aussi est-ce tout naturellement que nous avons décidé de coordonner plus systématiquement nos maigres forces tout en le faisant savoir à celles et ceux qui s’intéressent un peu à ce qu’on fait. Les deux équipes continuent d’exister, mais dans tous les domaines où l’une ou l’autre intervient, les savoir-faire seront mutualisés pour s’efforcer de faire plus et mieux. La modification survenue dans la manchette de présentation d’ACC vient expliciter notre objectif commun. Nous espérons non seulement améliorer la qualité rédactionnelle du bulletin (est-ce une baisse de cette qualité qui explique une baisse du nombre d’abonné-e-s ces derniers mois ?…), mais encore acquérir les moyens d’une activité militante à la fois plus étendue et plus régulière sur notre région, de sorte à pouvoir intervenir plus efficacement sur les multiples terrains (environnement, emploi et travail, école, santé, éducation et formation, culture, etc.) sur lesquels se déroulent aujourd’hui les luttes syndicales et politiques.

À notre modeste niveau, nous montrons ainsi la voie que devraient en principe suivre tous ceux et celles qui prétendent aujourd’hui vouloir représenter les travailleurs en incarnant une ligne antilibérale à défaut d’être franchement anticapitaliste. Mais le spectacle qu’ils et elles offrent actuellement de leurs divisions persistantes nous enseigne une fois de plus que, derrière les généreux idéaux politiques affichés, ils et elles nourrissent en fait, pour la plupart, de médiocres ambitions politiciennes (des postes dans l’appareil de représentation politique) qui les rendent rivaux et donc inefficaces. Nouvelle preuve que, décidément, les travailleur-se-s ne doivent d’abord compter que sur eux-mêmes s’ils veulent défendre leurs intérêts !

C’est cette même volonté d’aller de l’avant sur la voie de l’auto-émancipation qui nous a conduits à participer ensemble au projet de revue sur l’actualité du communisme, conjointement aux camarades de Carré Rouge et de A l’Encontre. Nous rendons compte à l’intérieur de ce bulletin de la dernière réunion, qui s’est tenue à Paris, destinée à faire avancer ce projet. Projet qui devrait aboutir dans les prochains mois et qui reste ouvert à tous ceux et celles qui ne sont pas prêt-e-s à réduire la lutte anticapitaliste au choix d’un-e champion-ne pour le temps d’une campagne électorale.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut