Collectif Alternative libertaire 93

Redistribution des richesses !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les habitants et habitantes de Seine-Saint-Denis gagnent moins, sont plus au chômage et ont plus de mal à se loger ! Pourquoi notre département cumule-t-il autant de difficultés sociales ?

<titre|titre=Bas revenus>
- Revenu médian dans le 93 : 13341 Euros par an (1112 Euros par mois). Le plus bas d’Ile-de-France !
- En Ile-De-France : 18801 Euros par an (1567 Euros par mois).
- Au niveau national : 15355 Euros par an (1279 Euros par mois).

(source : INSEE-CAF)

Le revenu médian partage la population en deux groupes égaux : la moitié gagne plus, la moitié gagne moins.

<titre|titre=Fort chômage>
- Taux de chômage dans le 93 : 13,3% (3e trimestre 2005)
- En Ile-de-France : 9,5% (même période)

(source : Centre de ressources pour la politique de la ville en Seine-Saint-Denis).

<titre|titre=Logement social>
- Taux de ménages en HLM en Seine-Saint-Denis : 32%
- En Ile-de-France : 20%

(source : Agence départementale d’information sur le logement en Seine-Saint-Denis)

Vie chère

Le coût de la vie en Seine-Saint-Denis n’est pas significativement inférieur à celui du reste de l’Ile-de-France : le coût des transports, du logement, des biens de première nécessité y est similaire, et notoirement plus élevé que dans les autres régions.

Le fric existe

Pendant ce temps, les entreprises du CAC 40 dégagent plus de 100 milliards d’Euros de bénéfices en 2006. La Bourse est à son plus haut niveau depuis 6 ans. L’argent existe. Il est juste accaparé par une poignée d’actionnaires.

Redistribution des richesses !

La seule question que posent ces chiffres est celle de la redistribution des richesses. La fortune des uns se construit sur la pauvreté des autres, et en l’occurrence sur la nôtre !

Neuilly, Paris ou Le Pecq doivent payer pour Bondy, Noisy ou Montreuil !

Immédiatement

La redistribution des richesses, ça s’impose.
- Gel des loyers privés et publics dans le 93
- Augmentation du SMIC et des minima sociaux, plafonnement des salaires les plus élevés
- Redéploiement des aides régionales et nationales vers les zones qui en ont vraiment besoin, dont le 93
- Taxation des communes ne respectant pas le quota de 20% de logements sociaux, inéligibilité des maires de ces communes !

Pour changer les choses durablement et en profondeur

Une répartition égalitaire, dans la durée, des richesses produites implique l’expropriation des capitalistes et la réorganisation de l’économie (et de toute la société) sur la base d’un projet communiste libertaire.
- Socialisation des moyens de production et de distribution des biens
- Autogestion des entreprises par ceux et celles qui y travaillent
- Planification autogérée de la production

Redistribution des richesses !
Tract du Collectif Alternative libertaire Seine-Saint-Denis
 
☰ Accès rapide
Retour en haut