Sécuritaire : Encore un grand cru pour les Big Brother Awards

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le 3 février dernier a eu lieu, comme dans une dizaine d’autres pays, la nouvelle édition 2006 des Big Brother Awards. Dans la déferlante sécuritaire qui n’en finit plus, il est toujours réconfortant de participer à cette initiative qui pointe opiniâtrement depuis 6 ans, en utilisant l’arme de la dérision, « les institutions, sociétés ou personnes s’étant distinguées par leur mépris du droit fondamental à la vie privée ou par leur promotion de la surveillance et du contrôle des individus ».

Quelques « tendances » se dégagent nettement cette année. La biométrie, nouvel outil technique, connaît un essor foudroyant dans les entreprises mais aussi dans des établissements scolaires, où un exemplaire a été récemment détruit par un collectif. Les enfants deviennent aussi clairement des cibles en puissance. Ainsi, L’Inserm propose de dépister, dès la grossesse, les signes avant-coureurs de risques de « troubles de conduite » des enfants, définis comme « troubles oppositionnels avec provocation », et autres « atteintes aux droits d’autrui et aux normes sociales »... Le fichage des exclus et des précaires comme l’atteinte forcenée au secret de nos données médicales, est également toujours en vogue. A noter enfin, après sa disqualification en 2002 « pour dopage », la consécration au prix Orwell « pour l’ensemble de son œuvre » du multirécidiviste Nicolas S.

Palmarès complet des BBA 2006 :

  • Jean-Michel Charpin, Directeur de l’Insee, prix Orwell Etat, élus ;
  • La vidéosurveillance des salariés de Lidl, prix Orwell entreprises ;
  • Commissaire Michel Pagès (Aude), prix Orwell Localités ;
  • Le Principal du collège Joliot-Curie de Carqueiranne, mention spéciale biométrie ;
  • Le député Jacques-Alain Benisti pour sa « prévention » de la délinquance, ex-aequo avec l’Inserm et ses « troubles de conduite de l’enfant », prix Orwell Novlang ;
  • Nicolas S., prix Orwell pour l’ensemble de son œuvre ;
  • Le collectif national unitaire de résistance à la délation, prix Voltaire 2005.

Mais comme d’habitude, aucun des Big Brother « récompensés » n’est venu chercher son prix...

Nous vous recommandons vivement d’aller faire un tour sur le site des Big Brother Award, pour y consulter les dossiers très documentés et les excellents visuels.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut