Amiens

Sarkozy et Hortefeux en supplétifs de Poutine

Version imprimable de cet article Version imprimable


A Amiens, un jeune homme originaire de Tchétchénie a sauté par la fenêtre, à la suite de son père. Il est dans un état critique. Tous deux voulaient simplement échapper à une rafle policière destinée à les déporter vers la Tchétchénie. Entre sauter du 4e étage et retourner vers l’enfer créé par l’armée de Poutine, ils ont choisi.

Ce drame est le résultat d’une politique abjecte de traque, de chasse à l’homme à l’encontre des immigré-e-s du gouvernement Sarkozy [1]. C’est aussi le résultat de la disparition de fait du droit d’asile en France. Certes, dans les textes, il existe toujours. Mais dans la réalité ? Comment peut-on décemment refuser l’asile politique à des Tchétchènes ?

Les services du ministère des rafles d’Hortefeux considèrent la Russie comme un « pays sûr » et la Tchétchénie comme une province comme une autre de la Russie. Peu importent les massacres, le terrorisme de l’armée russe, les violences. La raison d’Etat des relations avec Poutine est plus important que la vie des civil-e-s tchétchènes pour Sarkozy et Hortefeux.

Poutine avait promis de poursuivre les Tchétchènes « jusque dans les chiottes ». Grâce à Sarkozy, Hortefeux et leur police, il peut désormais les poursuivre jusqu’en France pour les balancer par la fenêtre. Quand Poutine décorera-t-il les soldats Sarkozy et Hortefeux pour leur exécution parfaite des consignes de l’armée russe ?

Ce genre de drame ne peut que se répéter tant que les rafles et les déportations d’immigré-e-s continueront. L’enquête sur les « circonstances de l’accident » est aussi une vaste fumisterie. Elle ne s’intéressera pas au vraies causes de ce qui s’est passé, à savoir la xénophobie d’Etat et les délires ultra-sécuritaires de Sarkozy. Au mieux, quelques lampistes sauteront pour la forme. Mais c’est Sarkozy qui a du sang sur les mains dans cette histoire, et lui ne sera ni inquiété ni mis en cause. Il est pourtant le donneur d’ordre dans cette affaire. Il est le responsable idéologique de ce gâchis.

Il faut en finir avec la chasse aux immigré-e-s. Nous réclamons l’arrêt immédiat des rafles et arrestations de sans-papier, la régularisation des sans-papiers, l’égalité des droits sans condition de nationalité.

[1Parler de « gouvernement Fillon » serait une vaste blague puisque Sarkozy prend toutes les décisions tout seul. Fillon a moins de pouvoir qu’un conseiller lambda de l’Elysée. C’est bien Sarkozy qui veut assumer seul tous les pouvoirs.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut