Communiqué de l’UCL

Conflans : face à l’horreur

Version imprimable de cet article Version imprimable


C’est la stupeur et l’effroi qui nous frappent face à l’assassinat horrible de Samuel Paty, enseignant à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

L’UCL tient avant tout à exprimer ses condoléances à la famille de la victime, à ses proches, ses collègues et ses élèves.

Comment peut-on en arriver là ? Comment un crime aussi atroce peut-il être commis par une personne de 18 ans, évoquant les pires crimes commis par Daech ? Ces questions ne peuvent que tourmenter notre société.

La victime enseignait l’histoire-géographie en collège et avait présenté des caricatures de Charlie hebdo dans le cadre d’un débat en classe sur la liberté d’expression.

Cette liberté fondamentale, aucun meurtre, aucun attentat ne peut la remettre en cause et l’UCL y est viscéralement attachée.

Certain·es cherchent déjà à instrumentaliser ce meurtre et à entretenir l’amalgame entre la population de confession musulmane et le terrorisme djihadiste.

Nous ne laisserons pas ainsi fracturer et diviser la population. Nous ne nous laisserons pas entraîner dans une spirale islamophobe qui ne profite qu’à celles et ceux qui prêchent la haine et la mort.

L’unité contre l’obscurantisme criminel ne se construira certainement pas côte à côte avec les racistes ou le gouvernement.

Union communiste libertaire, le 18 octobre 2020

 
☰ Accès rapide
Retour en haut