Poker en ligne : A la table des requins

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le poker dans sa variante la plus spectaculaire du « Texas Hold’em » vit depuis 2005 un nouvel âge d’or. Il est maintenant pratiqué en France par plusieurs dizaines de milliers de joueurs réguliers, essentiellement via des sites web. Ce renouveau, fruit d’un plan marketing savamment mis en place, constitue un chef-d’œuvre d’asservissement de la part des sociétés de jeux qui ont réussi l’exploit de transformer ce qui aurait dû être un moment de détente, en pugilat ludique.

Le poker est un jeu de paris basé sur l’analyse comportementale, utilisant des modèles statistiques incomplets. Le piège tendu par les organisateurs de tournois a été de reporter l’échec d’un tirage aléatoire de cartes sur les joueurs présents autour d’une table en désignant à chaque coup, chaque manche, et chaque partie : un gagnant (pas forcément le meilleur joueur) et un perdant (pas forcément celui qui a le plus mal joué). L’application d’un modèle ne peut que réduire l’influence de la chance, sans jamais l’annihiler. En exhibant quelques jeunes joueurs faits millionnaires après s’être entraînés 9 h/jour devant leur PC, les sociétés de jeux rejouent la carte du mérite. Le riche est celui qui l’aurait mérité et qui s’en serait sorti en travaillant dur. Le pauvre est celui qui serait trop bête ou n’aurait pas les aptitudes pour gérer la pression - et qui par conséquent ne mérite aucune pitié. Petit détail : sur chaque gain, une très faible commission est prélevée. Comme pour tout bon jeu de casino, l’organisateur n’est jamais perdant. Mais cette fois, les plumés n’ont même pas l’espérance de voir la banque sauter.

En un véritable cocktail des valeurs actuelles, le poker offre la possibilité de revivre les mêmes situations qu’au travail. Même la lutte entre joueurs, qui plutôt que de s’entraider pour faire tomber le système se battent autour des miettes est présente. Stress, décisions arbitraires, exigence de rendements… Pas de doute, tout est là pour passer un agréable moment.

Nico (Al Paris Nord-Est)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut