Licencions l’identité nationale !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Rassemblement le Mercredi 2 Décembre 2009 à 17h30 devant la salle des fêtes de Parçay Meslay (37)

Le débat sur l’identité nationale lancé par Sarkozy et son ministre Besson n’est pas le nôtre !

Nous récusons ce débat qui représente une basse manœuvre politique aux relents fascistes.

Ce débat nauséabonds rappelle des « solutions » trouvées après la grandecrise de 1929. Il vise à esquiver les réponses aux vraies questions ; il introduit le racisme en pleine période de crise sociale ; après avoir opposé les salariés entre eux en cassant les droits sociaux et en laminant les services publics, il s’agit maintenant d’opposer entre eux les habitants, en France.

Son objectif est triple :

- resserrer les rangs de la droite en pleine crise sur la taxe professionnelle et continuer à chasser sur les terres du Front National en période pré-électorale,

- laisser penser que les conséquences de la crise : les licenciements, la précarité des salariés, l’aggravation des conditions de vie, pourraient trouver des causes chez les étrangers,

- assurer tout simplement la cohérence avec une politique raciste, xénophobe et impérialiste dans la continuité de la chasse aux sans papiers, de la guerre en Afghanistan...

En proposant ce débat, Sarkozy et son gouvernement espèrent nous détourner de leurs responsabilités et de celles du MEDEF pour stigmatiser l’étranger, l’immigré....

Ce débat veut nous amener à nous tromper d’ennemi !

Nous ne nous trompons pas : notre seule frontière est celle de notre camp social.

La politique de la méfiance et de la peur, mère de toutes les possibles dictatures est comme le contraire du bien vivre ensemble

Dans le département ce débat est organisé via la préfecture par Claude Greffe, députée UMP, le 2 décembre à la salle des fêtes de Parçay Meslay, préoccupation d’une droite raciste et xénophobe l’identité nationale ne passera pas par nous.

Nous, organisations politiques, syndicales, associatives d’Indre et Loire nous opposons à l’organisation de ce débat à fortiori dans le département.

Nous appelons la population tourangelle à se rassembler sur les lieux du débat pour manifester son opposition à cette question.

Premiers signataires : Nouveau Parti Anticapitaliste 37, Parti de Gauche 37, Alternative Libertaire 37, Union Syndicale Solidaires 37, Collectif de Soutien Aux Demandeurs d’Asile et Sans Papiers de Tours, Collectif Anti-fasciste de Touraine, ...

 
☰ Accès rapide
Retour en haut