Halte à l’acharnement contre la famille Traoré !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Assa Traoré a été mise en examen suite à une plainte en diffamation des gendarmes qui ont tué son frère Adama Traoré. Cet épisode est la suite d’un acharnement judiciaire insupportable contre cette famille qui met en lumière les violences policières.

Adama Traoré est mort des suites de violences policières en 2016, à Beaumont-sur-Oise. Depuis, sa famille, et notamment sa sœur, Assa Traoré, exige que la vérité soit reconnue. Assa Traoré est une militante exemplaire, qui fait également de son combat un combat plus large contre toutes les violences policières, contre les violences d’État dans les quartiers populaires. Soutenir le collectif « La Vérité pour Adama » est indispensable, non seulement parce qu’un homme est mort, mais aussi parce qu’il est devenu le symbole de ces violences racistes qu’exerce la police à l’encontre des hommes des quartiers populaires.

Assa Traoré n’a pas hésité, par deux fois, à citer le nom des 3 gendarmes qui ont tué son frère. Cet acte de courage est aujourd’hui réprimé. Les gendarmes ont porté plainte pour diffamation, conseillés en cela par l’avocat de... Jean-Marie Le Pen. Cette plainte, suivie d’une mise en examen, vise encore une fois à intimider et à faire taire la famille Traoré. Déjà, Bagui et Yacouba Traoré, les frère d’Adama, sont en prison. Cet acharnement est insupportable, alors même que les 3 gendarmes ne sont, eux, que placés sous le statut de témoins assistés !

Liberté pour Bagui et Yacouba Traoré ! Arrêt des poursuites contre Assa Traoré ! Vérité sur le meurtre policier d’Adama Traoré !

Union communiste libertaire, le 3 octobre 2019

 
☰ Accès rapide
Retour en haut