Tract

31 mars : début du second round !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le mouvement lancé le 5 décembre a permis de mobiliser par la grève, des centaines de milliers de travailleurs et travailleuses, notamment sur les jours de manifestations. Plusieurs secteurs ont mené une longue grève reconductible. Mais le mouvement lancé notamment par le secteur des transports (SNCF et RATP) ne s’est hélas pas généralisé. Le 31 mars on relance la machine !

La mobilisation continue

Les travailleurs et travailleuses restent fortement mobilisé-es comme le prouve la participation régulière aux manifestations. Le soutien de la population est confirmé par les sondages des médias et les dons aux caisses de grève.

Les mobilisations et la grève reconductible dans quelques secteurs ont permis de faire reculer le gouvernement qui a accordé la clause du grand-père aux cheminots et cheminotes et des régimes spécifiques à plusieurs professions. Le gouvernement a cédé ces miettes pour éviter la grève généralisée. C’est la preuve que nous pouvons stopper la réforme !

La date du 31 mars nous donne suffisamment de temps pour organiser une campagne de terrain afin de préparer une grève interprofessionnelle et reconductible dans un maximum de secteurs. Notre meilleure arme pour obtenir le retrait de la retraite par points est le blocage de l’économie par la grève de la production. Si tous les secteurs s’y mettent en même temps, le gouvernement cédera, et vite !

tract à télécharger en pdf

Préparer la grève

Pour réussir cela, nous devons tout de suite faire le travail de préparation en organisant :

  • des assemblées générales de syndicats et d’unions locales pour motiver les adhérents, adhérentes, militants et militants
  • des tournées syndicales dans les secteurs syndiqué-es et non syndiqué-es
  • de tournées communes entre les différents secteurs pour montrer que nous sommes dans une lutte commune interprofessionnelle
  • des piquets de grève visibles avec banderoles et feu de palettes
  • des assemblées générales de grévistes pour organiser la grève et se coordonner au niveau de la ville

Pour construire une grève massive et reconductible, on pourra également s’appuyer sur les mobilisations qui s’annoncent d’ici-là  : il y a eu la journée pour les droits des femmes, le 8 mars, il y a la lutte qui s’organise dans les facs ou encore la « semaine noire » à partir du 14 mars proposée par certains. Les mobilisations contre l’application du 49.3, qui prouve une fois de plus que le gouvernement ne cherche absolument pas le débat démocratique, mais qui montre aussi l’impasse du parlementarisme, peuvent être un point d’appui.

Ce travail pratique interprofessionnel doit se faire à partir d’intersyndicales locales réunissant les équipes militantes en lutte de tous les syndicats disponibles suivant les réalités locales et professionnelles.

Et au delà du retrait ?

Gagner le retrait est la première étape. Avec le rapport de force établi, il s’agira de poursuivre pour une amélioration réelle et rapide du système actuel des retraites avec un retour aux 60 ans pour 37,5 annuités sur les dix meilleures années, le maintien des régimes particuliers avec la prise en compte des pénibilités particulières. Mais aussi pour la fin de toutes les régressions sociales.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut