Documentaire : Luc Joulé et Sébastien Jousse « C’est quoi ce travail ? »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Luc Joulé et Sébastien Jousse, déjà coréalisateurs en 2010 du documentaire Cheminots, sur les salariés de la SNCF, ont cette fois-ci porté leur attention sur les travailleurs et travailleuses de l’usine PSA de Saint-Ouen. C’est quoi ce travail ? donne à voir le travail de ces ouvriers et ouvrières, et à entendre leurs commentaires off sur la perception qu’ils en ont. Parallèlement, ils montrent le travail d’un compositeur, Nicolas Frize, venu dans l’usine pour organiser un spectacle musical avec les salarié-e-s, à base notamment de sons récoltés dans l’usine (ceux des machines, des outils...).

C’est quoi ce travail ? n’est pas un film militant, mais c’est néanmoins un film politique. La parole des ouvriers et ouvrières sur leur propre travail en montre toutes les difficultés, la souffrance qu’il engendre, mais aussi les stratégies individuelles ou collectives pour le rendre moins pénible et pour y trouver, malgré tout, un sens. Ce qui n’est pas facile pour les postes exigeant le moins de savoir-faire, où le caractère mécanique, répétitif des tâches semble insupportable... mais est pourtant supporté par ces travailleurs et des millions d’autres qui bossent dans les mêmes conditions. Comme le dit Dejan, opérateur : « L’homme, il s’habitue à n’importe quoi quand il est condamné. » Si le propos du film n’est pas d’explorer les relations sociales dans l’entreprise, la lutte des classes y est perceptible à la fois dans la coopération entre les ouvriers et dans la volonté de tous et toutes de rester maîtres de leur travail, au lieu d’obtempérer à la direction.

Comme le dit Antoine, conducteur d’installation : « Ce schéma de temps qui est imposé par la structure, j’adhère pas du tout. J’applique mon temps, mon temps à moi, mon temps de vie, mon temps de respiration, mon temps de repos, mon temps de travail. »

Vincent (AL Paris-Sud)

Luc Joulé et Sébastien Jousse, C’est quoi ce travail ?, 2015, 100 min, en salles depuis le 14 octobre.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut