Lire : Patrick Blaevoet « Dico rebelle 2004 »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Avec 2 500 entrées, Dico rebelle réunit, dans un seul ouvrage, une mine d’informations sans équivalent sur les acteurs, les mouvements et les lieux de contestation. Le classement alphabétique propre à un « dico » accouche cependant d’une « curiosité » méthodologique : celle de mélanger des mouvements, lieux et organisations qui n’ont rien à voir entre eux. À vrai dire, ça aurait fait bizarre de voir Alternative libertaire côtoyer Al-Qaeda (mais ce n’est pas le cas). Si on relève relativement peu d’erreurs dans les informations données, quelques approximations dans les analyses ou l’intertextualité (les renvois des articles entre eux) ne manqueront pas de surprendre. Au finale, un ouvrage pas inutile, qui a le mérite de nous faire découvrir les pratiques originales de mouvements sociaux de l’autre côté de la planète.

Dico rebelle, éditions Michalon, 824 pages, 28 euros.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut