Nécrologie : Pepe Garcia Rey

Version imprimable de cet article Version imprimable


C’est avec tristesse que nous avons appris (très tardivement) la mort de Pepe Garcia Rey.

Ce nom ne dira pas grand-chose à la plupart de nos lectrices et lecteurs. Pepe a pourtant été une des artisans de la reconstruction de l’anarcho-syndicalisme et plus largement du mouvement libertaire en Espagne.

Pepe Garcia Rey est né Alcala de Guadaira dans la province de Séville.Il participe aux luttes révolutionnaires des années 70 à Séville, puis à Barcelone dans le mouvement autonome. Il s’implique dès le début dans les luttes écologistes, comprenant la nécessité de les articuler avec les luttes ouvrières et tous les autres combats émancipateurs.

C’est d’abord comme militant de la CGT espagnole que nous l’avons connu. Il y a milité très activement en Andalousie puis au niveau national en intégrant son secrétariat permanent dont il fait partie jusqu’en 2001. Certains des plus ancien(ne)s camarades d’AL le connaissaient depuis les années 70, d’autres plus jeunes avaient fait sa connaissance en 2001 à Madrid à l’occasion de la réunion constitutive du réseau Solidarité internationale libertaire à laquelle il a pris part pour la CGT. Pepe a également participé à la création de l’organisation politique libertaire Apoyo mutuo, toujours en 2001, dont il s’occupait notamment du site Web.

Par son expérience politique et militante il a beaucoup apporté et contribué à la qualité des débats et à la construction du mouvement libertaire et du mouvement d’écologie sociale dont le mouvement Ecologistas en accion est un des principaux représentants.

C’est dans le numéro de février de Catalunya, mensuel de la CGT de Catalogne qui lui rendait hommage à cette occasion, que nous avons appris sa disparition, qui remonte au 21 novembre dernier.

Les militantes et militants d’Alternative libertaire tiennent à saluer la mémoire de Pepe dont la disparition constitue une lourde perte pour le mouvement libertaire espagnol.

Alternative libertaire

 
☰ Accès rapide
Retour en haut