À travail égal, salaire égal ! Soutien aux intérimaires de Bonna Sabla !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Depuis le 02 Novembre, des dizaines d’intérimaires de plusieurs agences soutenu par la CGT Intérim et travaillant pour l’entreprise Bonna Sabla se sont mis en grève reconductible. Ils dénoncent les fausses promesses de la direction de l’usine, qui leur avait fait miroiter une embauche en CDI et une prime de fin de chantier de 4000 euros. Au lieu de ça, Consolis, la maison mère de Bonna Sabla, décide de fermer le site au prétexte que l’entreprise n’a pas décroché les derniers appels d’offre.

Pourtant, ce site, où sont fabriquées des pièces qui servent à la construction des tunnels pour les nouvelles lignes de transport prévues dans le Grand Paris, est rentable. Les commandes pour les dernières constructions ont rapporté des millions. Pourtant, pour faire plaisir aux actionnaires, le groupe Bonna Sabla est démantelé petit à petit : la fermeture du site de Conflans Saint Honorine sera le troisième Plan de Sauvegarde de l’Emploi en 15 ans, ces plans ayant déjà causé plus de 2000 licenciements ! À l’intérieur de l’usine, c’est l’exploitation qui règne : la majorité des travailleurs et travailleuses sont des intérimaires, certains et certaines depuis plusieurs années. Les locaux de l’usine sont vétustes, non entretenus.

Cette situation emblématique de cette société capitaliste est bien entendu révoltante. Alors que les travaux du Grand Paris entraînent dans leurs sillage expulsions et destructions de l’environnement des classes populaires (comme aux Jardins d’Aubervilliers il y a peu), les entreprises qui tirent bénéfice de ces travaux financés par l’argent public exploitent sans remords les mêmes classes populaires dans leurs usines. Lorsque le profit maximal est atteint, les usines sont démantelées, les travailleuses et travailleurs mis·es à la porte, avec la complaisance des institutions et du pouvoir, qu’il soit de droite ou de gauche.

Pour l’UCL, dans nos quartiers ou nos entreprises, le capitalisme écrase nos vies, et d’un bout à l’autre de la chaîne, les travaux de métropolisation du Grand Paris en sont une manœuvre de plus. Face à l’urgence écologique et sociale, il est vital de se débarrasser de ce système. Pour que nous soyons en capacité de le faire, il faut commencer par se battre ici et maintenant face aux mensonges des patrons et à l’exploitation qu’ils imposent. C’est dans cet objectif qu’il est important de rejoindre les contre-pouvoirs existants comme les syndicats, qui sont les outils principaux de la mobilisation sur les lieux de travail.

Nous apportons tout notre soutien aux salarié·es intérimaires de Bonna Sabla en lutte et tous nos souhaits de réussite dans leur combat. La multiplication des grèves dans cette période est la preuve qu’en dépit du matraquage identitaire et raciste médiatique, l’heure est au combat social pour un nombre croissant de travailleurs et de travailleuses.

Pour soutenir la grève des intérimaires de Bonna Sabla : Signez la pétition : https://chng.it/B8MBRXLz92 Donnez à la caisse de grève : https://www.cotizup.com/greve-interimaires-bonna-sabla

 
☰ Accès rapide
Retour en haut