Communiqué UCL

Siamo tutti Adil

Version imprimable de cet article Version imprimable


Dans la nuit du jeudi 17 juin au vendredi 18 juin, Adil Belakhdim militant syndicaliste à SI Cobas, coordinateur du siège de Novara et membre de la Coordination nationale du syndicat SI Cobas, a été tué sur un piquet de grève devant un entrepôt de l’entreprise Lidl à Biandrate (Italie).

Cette nuit là, un camion conduit par un briseur de grève l’a violemment percuté et entrainé sa mort ainsi que blessé plusieurs de ses camarades. Ce crime patronal a eu lieu dans un contexte de grève nationale du secteur de la logistique et du transport de marchandises le 18 juin, mais aussi dans un contexte de répression violente des camarades qui luttent en Italie. En effet le 11 juin c’est sur un autre piquet de grève devant une entreprise FEDex que les travailleurs en lutte ont été attaqués par une cinquantaine de briseurs de grève à coups de bâtons, cailloux et de bouteille - les force de l’ordre ont laissé faire. Derrière ces attaques le patronat, le crime organisé et la police sont comme d’habitude main dans la main pour briser les luttes des travailleurs.

Manifestation pour Adil à Rome. (photo Si Cobas)

Ce crime de classe n’est pas sans nous rappeler le cas de Hassan, syndicaliste CGT dans une entreprise de plasturgie à Izernore (Ain), qui a échappé a une tentative d’assassinat commanditée par ses patrons qui le trouvaient « gênant ». En France aussi, la répression antisyndicale peut être meurtrière.

Suite à la grève du 18 juin et le meurtre d’Adil, ce sont plusieurs dizaines de milliers de travailleurs et travailleuses qui ont défilé à Rome samedi 19 juin pour leurs droits et en hommage à leur camarades.

L’Union communiste libertaire apporte tout son soutien aux travailleurs et travailleuses en lutte en Italie. Nous nous associons également à la douleur de la famille, des proches et camarades d’Adil Belakhdim.

Union communiste libertaire, le 26 juin 2021


Le syndicat SI Cobas invite tous les soutiens à faire parvenir un don pour la famille d’Adil et pour payer les frais de justice.

Virement bancaire possible à l’IBAN suivant : IT23O3608105138254343954358

Au nom de Raffaella Crippa, code fiscal : CRPRFL76T43C523I BIC/SWIFT BPPIITRRXXX

Motif : “per Adil Belakhdim, assassinato durante uno sciopero”

 
☰ Accès rapide
Retour en haut