Montpellier : Liberté d’expression populaire !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Une initiative d’ouverture d’un lieu d’expression populaire , de solidarité et de résistance se construit à Montpellier depuis plusieurs semaines. C’était sans compter sur la collaboration de la Mairie et du Préfet qui ont envoyé rien de moins qu’une soixantaine de policiers et le GIPN pour déloger les personnes venues assistées à la soirée d’ouverture.

L’Alternative Libertaire condamne l’intervention musclée des forces de l’ordre à l’encontre de l’ouverture du local d’expression populaire ce Vendredi 22 Février à 18h30 au Plan Cabane à Montpellier.

Le déploiement d’une soixantaine de policier (anti-émeute et BAC) et l’intervention du GIPN pour empêcher l’ouverture d’un lieu (bâtiment désaffecté appartenant à la Société d’Équipement de la Région Montpelliéraine) alors occupé depuis une semaine n’est ni réglementaire, ni justifiée. Plus de soixante personnes se sont déplacées pour soutenir et assister à cette soirée d’ouverture, elles n’ont pu qu’assister à un lamentable cirque policier.

Nous nous insurgeons contre de tels moyens violents, démesurés et coûteux régulièrement employés par la préfecture pour faire taire l’opposition, pour expulser les squatteurs, pour empêcher la population de jouir de l’espace public. Nous exigeons l’arrêt de toute poursuite et l’annulation de tout PV à l’encontre des personnes arrêtées qui de plus ont été brutalisées.

Nous affirmons notre soutien au collectif de personne investies et, à l’initiative elle-même de la création d‘un « lieu convivial afin de permettre un accès gratuit et non institutionnel à la culture et plus largement à des activités ludiques et sportives ».

AL Montpellier

 
☰ Accès rapide
Retour en haut