Communiqué UCL

Lettre ouverte après la divulgation de documents internes relatifs à une affaire de viol

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le 25 novembre, une ex-militante CNT publiait sur un groupe Facebook un extrait du dossier concernant l’exclusion d’Alternative libertaire de Fouad, alors militant CNT et AL, pour viol, en 2017.

Ce document contient des détails concrets sur ce qu’a subi la victime ne devait pas sortir du cadre de la CNT et d’AL parce que c’était le souhait de la camarade.

Nous désapprouvons fermement de telles pratiques de divulgation, et ne pouvons laisser sans réponse cette publication. D’autant plus après que la personne, après avoir été contactée par plusieurs militantes de l’UCL a refusé de retirer ces documents de Facebook. Celui-ci n’a été retiré que parce que la personne ayant divulgué a reçu de nombreuses protestations de la part d’autres camarades au cours des dernières semaines.

Divulguer ce document était inconséquent, d’une part parce que ses rédactrices, membres de la commission non mixte qui avait suivi l’affaire, n’y sont pas anonymisées. D’autre part parce que ce type de pratique peut remettre en cause la confiance nécessaire aux victimes pour s’exprimer et combattre les violences sexistes et sexuelles au sein de nos luttes.

Nous tenons à réaffirmer le choix de L’UCL de toujours privilégier la parole des femmes dans les cas de violences patriarcales et de les accompagner autant que cela est possible.

Union communiste libertaire, le 21 décembre 2019

 
☰ Accès rapide
Retour en haut