Soutien aux six salariées de « People and baby »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Au lendemain d’un mouvement de grève destiné à défendre de meilleures conditions de travail et une autre conception des pratiques professionnelles dans la petite enfance, six salariées de la halte garderie Giono, dans le 13e arrondissement, gérée par la société « People and baby », se voient signifier une mise à pied conservatoire.

Ces dernières ont monté, au mois de novembre dernier, une section syndicale CNT au sein de cette entreprise qui ne respecte ni les travailleurs, ni le droit du travail.

La direction de « People and baby » s’est engagée sur ce terrain parce qu’elle n’a pas réussi à se débarrasser de ces encombrantes syndicalistes d’une manière plus feutrée. Depuis la création de la section syndicale, différents responsables de l’entreprise n’ont eu de cesse de les pousser vers la porte de sortie, en leur proposant avec une insistance qui frise le harcèlement, des ruptures conventionnelles du contrat de travail, avec menaces de mutation.

Pour justifier ces procédures de licenciement, la direction de « People and baby » cherche à rendre les salariées responsables de l’état d’hygiène déplorable et monte un dossier a posteriori des mises à pied. Pourtant, avant ce jour, aucune de ces salariées n’avait fait l’objet de la moindre sanction ou même de remarques sur ces questions.

L’affaire a été portée devant le conseil des prud’hommes en référé donnant lieu à un renvoi au 29 juin, les six salariées encore mises à pied et sans revenu. Elles risquent aujourd’hui un licenciement.

C’est pourquoi la Fédération CNT des travailleurs de la santé, du social et des collectivités territoriales a ouvert une souscription destinée à assurer à ces six militantes un revenu durant toute la période de leur mise à pied.

- Chèques à envoyer à :

Fédération CNT des travailleurs de la santé, du social et des collectivités territoriales, 33 rue des Vignoles, 75020 Paris à l’ordre de : Fédération CNT santé social & CT – mention « solidarité section P&B » au dos.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut