L’Amérique Latine nouveau centre de la pandémie

L’épidémie de coronavirus a fait plus de 40 000 mort-e-s en Amérique du Sud et aux Caraïbes depuis son commencement selon les derniers décomptes, plaçant l’Amérique Latine comme nouvel épicentre de l’épidémie du Covid-19. Certaines mesures obtenue par la lutte dès les débuts de la crise, comme la mise en place de minimas sociaux, ont aidé à ralentir un peu la propagation de l’épidémie, permettant aux classes populaires d’être un peu moins exposés. Mais jamais elles n’ont été réellement suffisantes, et sans aucunes réponses conséquentes face aux problèmes sanitaires et sociaux des quartiers populaires, ce sont une fois de plus celles et ceux d’en bas qui vont souffrir et être les premières et premier concerné-e-s par les pertes dû au virus."

"Avec plus de 25 000 mort-e-s et au moins 400 000 cas confirmés, le Brésil est de loin le pays le plus touché dans la région et en passe de devenir le plus touché au monde. Le Chili a enregistré lundi un nouveau record de contaminations avec 4895 nouvelles infections en 24 heures, l’Argentine voit les chiffres augmenter de manière très inquiétante de jour en jour depuis que l’épidémie touche les quartiers les plus défavorisés. Avec plus de 100 000 (...) Suite »

Communiqué UCL

« Ségur de la santé » : la socialisation/autogestion, remède radical

Loin de l’appel d’Emmanuel Macron à « se réinventer », on peut dire par avance que le Ségur de la santé n’inventera pas grand-chose. Toujours cette vieille méthode politicienne qui consiste à annoncer une « grande concertation nationale »… tout en en fixant par avance les résultats ! Ceux-ci se situeront dans le droit fil du « monde d’avant » : peu d’investissements, mais la poursuite de la casse néolibérale de notre système de santé. Il est temps de se le réapproprier et de le placer hors de la loi du marché.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé que la concertation organisée au ministère de la Santé, avenue de Ségur, sera axée sur quatre « piliers » d’une future réforme de l’hôpital public. 1) La hausse des salaires Les salaires de l’hôpital public français sont parmi les plus faibles des pays occidentaux. Le gouvernement annonce que l’objectif est d’atteindre un niveau de rémunération équivalent « à la moyenne européenne ». Il est attendu de pied (...) Suite »

Groupe de Travail Economie de l’UCL

Le faux dilemme du protectionnisme et du libre-échange

Le faux dilemme du « libre-échange » et du « protectionnisme ». L’absurdité de la mesure internationale du chômage illustrée par les derniers chiffres français. Le soutien de l’État au secteur touristique. Voilà le programme de la note n°7 du Groupe de Travail Économie de l’UCL !

La crise économique qui frappe le monde entier a ravivé les débats interminables entre partisans du protectionnisme (qu’il soit « intelligent », « solidaire », ou « européen ») et défenseurs du libre-échange. Que penser de ces débats ? La gauche « radicale », communiste ou social-démocrate se prononce volontiers en faveur d’une forme ou une autre de protectionnisme contre le mondialisme libéral. On serait donc tentés de penser que le protectionnisme est la solution (...) Suite »

À Bordeaux comme ailleurs, on a faim !

Regard croisé des actions de solidarité et de l’abandon des pouvoirs publics durant la période de confinement.

Dans les squats de Bordeaux, “les personnes vont mourir de faim, pas du Covid 19” titrait Le Monde du 2 avril 2020 pour montrer la situation catastrophique des populations les plus démunies sur la métropole bordelaise. Comme ailleurs, l’état d’urgence sanitaire et les mesures de confinement n’ont pas du tout pris en compte le devenir des personnes vivant dans l’extrême pauvreté et subsistant de l’économie parallèle.

Selon les associations, on compte entre 2000 et 3000 personnes dans des squats ou dans des campements de fortune sur la métropole Bordelaise. Dans la première semaine du confinement, les associations humanitaires qui organisaient des distributions alimentaires se sont retrouvées à l’arrêt ou en situation très dégradée. Le manque de bénévoles et les permanents en arrêt de travail en furent la cause première. Pour répondre à cette situation, de nombreuses (...) Suite »

Syndicalisme

Métallurgie : Changeons d’air, socialisons Luxfer !

L’usine Luxfer de Gerzat (Puy-de-Dôme) était, jusqu’à sa fermeture en mai 2019, la seule dans l’Union européenne à produire des bouteilles d’oxygène médical. Malgré la crise sanitaire et le long combat des salariés contre la fermeture du site, l’État refuse toujours de nationaliser l’entreprise. Face aux appétits capitalistes et à l’incurie des pouvoirs publics, la socialisation de ­l’entreprise sous contrôle des travailleurs est une nécessité.

Malgré le refus gouvernemental de réquisitionner Luxfer, Axel Peronczyk, délégué CGT de l’usine, ne désarme pas : « Pour nous la lutte continue. Elle ne s’est jamais arrêtée depuis l’annonce de la fermeture de l’usine en novembre 2018. On ne lâchera pas l’affaire, on tient à cette usine et à un savoir-faire unique qui nous rendait fier. J’espère que ces refus seront les derniers. ». Réputées pour leur légèreté et leur résistance, on retrouve ces bouteilles (...) Suite »

Appel

Médicament : un bien commun

Des salarié·es de l’insdustrie pharmaceutique, professionnel·les de la santé, ancien·nes chercheurs et chercheuses, journalistes, syndicalistes et militant·es politiques publient un manifeste pour faire du médicament un bien commun. Nous relayons cet appel dans lequel l’Union communiste libertaire se retrouve.

« Nous affirmons : La santé est un droit universel […]. L’accès aux médicaments est un droit de la personne fondé sur le droit inaliénable aux soins. L’égalité d’accès aux médicaments est une condition indispensable à la jouissance du droit à la santé. […] La nécessité de supprimer la notion de propriété privée et de monopole des droits de propriété intellectuelle sur les médicaments attribués par les brevets d’invention. Vouloir rompre avec la logique de la (...) Suite »

Webdito UCL Toulouse et alentours

Âgé·es et dépendant·es : ne les laissons pas mourir aux mains des charognards capitalistes

Le fait que les personnes âgées soient plus susceptibles de contracter la maladie n’explique pas à lui seul le formidable taux de mortalité dans les EHPAD. La privatisation forcenée de l’État et les coupes budgétaires payées par les salarié·es et les résident·es sont également responsables de la dégradation de la qualité des soins et du manque de matériel et de personnels.

suite

Communiqué UCL

La loi « haine » renforcée et adoptée au nom de l’antiterrorisme

Le 13 mai 2020, l’Assemblée nationale a finalement adopté la loi Haine, aussi connue sous le nom de loi Avia, du nom de sa rapportrice, la députée LREM Laetitia Avia. Il est bien évident que cette loi rejoindra l’arsenal des lois antiterroristes qui tôt ou tard sont utilisées pour museler l’opposition politique et les mouvements sociaux.

suite

Industrie

Industrie pharmaceutique : comment on peut la socialiser

C’est une filière indispensable pour produire, en grande quantité, des tests de dépistage et une molécule qui donnerait des résultats contre le virus. Elle l’est également, hors contexte d’épidémie, pour produire des vaccins et des médicaments contre les maladies chroniques par exemple. La laisser entre les mains d’intérêts privés, c’est aller vers de nouvelles catastrophes.

suite

Antipatriarcat

Le confinement se doit d’être aussi pensé pour les femmes

Au quotidien, nous, femmes, subissons des inégalités et des violences. Pour nombre d’entre nous, ce constat s’est fortement accentué avec le confinement.

suite

Communiqué UCL

Distribution des masques : à chacun·e selon ses besoins !

Décidément, le déconfinement sera tout autant inégalitaire que le confinement : le port du masque va être rendu obligatoire dans bien des cas, mais les masques, eux, ne seront pas gratuits. Ils vont même lourdement grever le budget des familles modestes. C’est encore la sacro-sainte loi du marché qui va prévaloir ! Pour l’UCL, cela démontre une fois de plus la nécessité d’une socialisation de la production du matériel médical et de prévention, et sa distribution gratuite et régulée, en fonction des besoins de chacune et de chacun.

suite

Édito : Pour notre santé, grève et droit de retrait

Dès le début de l’épidémie et du confinement, le droit de grève et le droit de retrait ont été grandement mobilisés pour faire cesser les activités non essentielles à des employeurs préoccupés avant tout par leurs profits, comme chez Amazon ou dans l’industrie automobile. De la même façon, dans la fonction publique territoriale, des préavis de grève ont obligé les autorités à faire respecter le droit à la santé.

suite

AL de mai est en kiosques !

Grève et droit de retrait ; Industrie pharmaceutique : comment la socialiser ; Crise économique : s’opposer aux licenciements et à la stratégie du choc ; fermez les C.R.A. ; Pour un moratoire sur les loyers impayés ; Des brigades militantes pour la solidarité ; socialisons Luxfer ; Applis, drônes : l’alibi sanitaire d’une surveillance ; le virus et la peste brune ; zones antillaises à défendre ; Masculinisme : quand les femmes « oppressent » les hommes ; mon corps, mon choix sauf en période de corona ? ; les travailleuses en première ligne ; Black Rose Anarchist Federation, ; Pendant la pandémie : construire le pouvoir populaire

suite

AL d’avril est gratuit en PDF

Dossier spécial Covid-19 : en luttant contre le virus, transformer la société ; la crise financière qui vient ; causes et conséquences écologiques de la pandémie ; droit de retrait chez Amazon ; contre le racisme anti-asiatique. Retour sur la grève dans les raffineries ; discriminations des femmes handicapées ; safe city et contrôle social ; résultats du RN aux municipales ; les communistes libertaires et l’autodétermination des peuples ; Gustav Landauer et la Révolution allemande ; le socialisme sauvage

suite

n°303 (mars 2020)

Retraites : la longue grève ; caisse de grève ; médico-social, la tête contre les murs ; lutte à Radio France ; smart city, big brother beat ; revenge porn ; Mila, extrême droite et pinkwashing ; Palestine et antisionisme ; antifascisme à Brest ; élections municipales et communistes libertaires ; capitalisme vert, nucléaire ; incendies australiens ; Rojava, espérer ou craindre ; la force des femmes.

suite

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut