Agriculture

L’autonomie alimentaire : un horizon politique

Version imprimable de cet article Version imprimable


La parole aux paysannes et paysans qui ont créé récemment un groupe de travail Agriculture au sein de l’UCL.

La crise du coronavirus a révélé la dépendance alimentaire de notre société. Importations massives de certaines productions, exportations d’autres... l’agriculture française est complètement déséquilibrée !

Avec le confinement, on a constaté un engouement pour la production locale. Risque sanitaire dans les grandes surfaces, fermeture des marchés de plein vent... les producteurs et productrices ont fait preuve d’ingéniosité pour y pallier avec de la vente à la ferme, des commandes en ligne et autres « drives ». Le principal souci reste le manque de paysannes et de paysans, et de productions diversifiées pour répondre à cette demande.

Depuis le mouvement de rationalisation, d’intensification et d’industrialisation des Trente Glorieuses, les fermes, les régions voire des pays entiers se sont spécialisés. En fonction du climat et des sols, certes. Mais l’encadrement professionnel (les technicien·nes, les syndicats généraux et les syndicats de filières, les chambres d’agriculture, la banque…) y a aussi largement poussé : production viticole dans le Var ; laitière ovine en Aveyron ; laitière bovine dans le Grand Ouest… Le banquier vous accorde facilement un prêt – même difficile à rembourser – si vous vous alignez sur la spécialité de la région. Il sera bien plus réticent, même pour une petite somme, si vous sortez des clous !

Résultat de cette spécialisation : la production française exporte certaines productions – céréales, vins, lait de vache – mais en importe massivement d’autres. La majorité des étals de légumes viennent d’Italie ou d’Espagne. L’industrialisation conduit à une agriculture exportatrice, mais ne garantit pas l’autonomie alimentaire ni un accès égal de la population à l’alimentation. C’est au contraire un maillage territorial fin de petites et moyennes fermes, avec une pluralité de productions, qui peut garantir quantité et diversité alimentaire.

Groupe de travail Agriculture de l’UCL

Contact : agriculture@communisteslibertaires.org

 
☰ Accès rapide
Retour en haut