La presse indépendante en danger : Abonnez-vous !

Version imprimable de cet article Version imprimable


La distribution de la presse est en danger. Les petits titres qui font la richesse du débat politique, syndical, culturel ou associatif sont les premières victimes des « réformes » en cours, et ce n’est pas un hasard... La distribution des journaux dans les kiosques est aujourd’hui victime de la destruction des principes issus de la Libération, décidés dans le programme du Conseil national de la Résistance pour soutenir une presse pluraliste issue des réseaux résistants, mais désargentée. Premier principe : mutualiser les coûts en groupant l’expédition des titres grâce aux Nouvelles Messageries de la presse parisienne (devenues Presstalis, le réseau de distribution de la presse dans les kiosques). Second principe : garantir l’exposition de tous les titres en kiosque pour un égal accès aux lecteurs : un kiosque ne pouvait pas refuser de diffuser un titre.

Mais Presstalis a connu une réforme d’où il résulte que, par le jeu des tarifications, ces deux principes sont aujourd’hui brisés. Avoir son journal en kiosque est devenu un luxe. La privatisation de la Poste et l’ouverture de ses activités à la concurrence entraînent l’explosion des tarifs postaux. Tout cela fragilise considérablement l’équilibre financier de notre presse.

Pour permettre à notre journal de continuer à paraître, la seule solution est d’augmenter notre nombre d’abonné-e-s. Le moyen le plus sûr et le plus simple de nous soutenir, et de nous lire chaque mois à moindre coût, est de vous abonner, de renouveler votre abonnement ou d’en parler autour de vous.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut