Logement : Un foyer en grève de loyers

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les résidents du foyer Coallia de Rosny sous Bois sont en grève des loyers depuis un mois. Cette lutte témoigne des multiples aspects de la crise du logement actuelle.

Comme dans la majorité des foyers de travailleurs africains, les résidents du foyer Coallia de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) se plaignent du manque de travaux dans les parties communes, les toilettes, les accès, le chauffage… Mais c’est l’attitude des nouveaux gérants qui à mis le feu aux poudres en décidant de bloquer le courrier des locataires provisoires, hébergés ici le temps qu’ils trouvent mieux que la chambre, en général, d’un membre de leur famille qui les héberge.

Quelles réponses au mal logement ?

Les sureffectifs dans les foyers africains relèvent du même problème que les bidonvilles des Rroms. Ils ne sont pas satisfaisants. Mais là où la réponse des «  autorités compétentes  » est faite de répression et d’expulsions au nom de l’urgence sanitaire, nous sommes d’abord en solidarité avec les plus pauvres. Et pour le maintien sur place en attendant que se débloquent les logements sociaux dont la construction est notoirement insuffisante. Ainsi au lieu d’opposer les pauvres aux plus pauvres qu’eux, comme le font les partis de gauche et de droite, nous travaillons à construire la mobilisation de toutes et tous pour un droit au logement pour tous. Oui c’est tous ensemble que les mal-logé-e-s obtiendront les réquisitions et les constructions indispensables à résoudre la crise du logement. Et la lutte des sans-papiers, des Rroms, des immigrés légaux mais victimes de discrimination pour l’accès au logement est tout autant la lutte des français pauvres. C’est ensemble que nous gagnerons.

Jean-Yves (AL Seine-Saint-Denis)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut