Dessin : Berth : « C’est facile de se moquer ! »

Version imprimable de cet article Version imprimable


Nos fidèles lectrices et lecteurs se sont déjà délectés du trait assassin de Berth. Depuis plusieurs mois, il illustre nos pages. Depuis plusieurs années, on pouvait voir sa méchanceté dans celles du journal CQFD. Et c’est aux éditions du Chien rouge (CQFD, justement) que Berth sort son album C’est facile de se moquer. Aucun sujet n’échappe à ses vilenies. Tout est sujet à sarcasmes pour cet esprit retors : l’arrachage du sac de la vieille, les élections à venir, la rougeole du petit, les préférences sexuelles, la xénophobie, les chômeurs, les grévistes et les anti-grévistes, la police et les victimes de la police, la religion, la misère sociale, les patrons, les syndicalistes… Plus vos propos sont sérieux, chagrins, révoltés, généreux ou touchants, et plus cet individu se délecte à les traîner dans la boue de son trait épais. L’absence de tact allié au mauvais goût, c’est ça Berth. Ces deux tares associées, il en a fait un métier : dessinateur de conneries.

Peut-on rire de tout ? Enfin une réponse sérieuse à cette sempiternelle question en page 7 de l’ouvrage qui en compte 125, 125 pages d’outrage caractérisé.

RG

  • Bert, C’est facile de se moquer, Le Chien rouge (CQFD), 2008, 8 euros.
 
☰ Accès rapide
Retour en haut