Culture

Vidéaste : Game Spectrum, le jeu vidéo sous l’angle critique

Version imprimable de cet article Version imprimable


Aujourd’hui, les jeux vidéos et leur univers culturel (généralement appelé la culture «  geek  », bien que celle-ci recouvre des pratiques et univers bien plus vastes) sont devenus un pilier très lucratif de l’industrie du divertissement, d’autant plus dans cette période de confinement et de couvre-feu.

Bon nombre de nos camarades et sympathisants sont des amateurs et amatrices de ces divertissements et/ou travaillent à les produire, alors que le milieu culturel des jeux est marqué par des courants réactionnaires qui le gangrènent.

Au vu de leur popularité et des revenus qu’on peut en tirer aujourd’hui, l’e-sport et tout ce qui s’y rapporte est devenu un secteur économiquement très rentable, on trouve un nombre phénoménal de testeurs et testeuses sur les plateformes vidéos s’affairant à décortiquer et conseiller les derniers jeux à la mode.

Dans ce milieu, les avis critiques envers les studios de développements, principaux sponsors de contenus, ou un regard politique sur les productions sont rares. Sofia V., au travers de sa chaîne Game Spectrum, est donc une exception. Au lieu de s’attacher spécifiquement à analyser les jeux en eux-mêmes, elle prend un angle original et d’autant plus intéressant  : analyser les jeux au travers de leurs conditions de production, leur communication et les rapports de forces et de domination qui peuvent s’y exprimer. Le résultat  : un travail phénoménal abattu et d’une qualité rare.

Au travers de la quinzaine de vidéos disponibles, dont certaines sous la forme de véritables documentaires, un format assez rare et appréciable pour avoir un traitement approfondi d’une question, ce qui manque souvent sur les plateformes. Avec la chaîne, on aborde les jeux vidéos à travers des questions éminemment politiques  : travail, genre, écologie, liberté, etc. Surtout, Game Spectrum s’attache à donner la parole à celles et ceux qui luttent et s’organisent pour remédier aux dominations qui ont cours dans et autour du secteur vidéoludique, et à y présenter des alternatives concrète et des perspectives. On apprécie son orientation résolument antipatriarcale, anticapitaliste et antiraciste allié à une démarche sérieuse de documentation, de recherche, de montage et de mise en scène.

A découvrir et redécouvrir sans modération, on attend avec impatience la suite.

Sofia V., Game Spectrum, chaîne YouTube.

Hugues (Saint Denis)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut